Ventes de voitures neuves: En mai tu ne fais pas toujours ce qui te plaît!

Ventes de voitures neuves: En mai tu ne fais pas toujours ce qui te plaît!

Après une éclaircie qui a été de courte durée, les chiffres du marché du neuf automobile sont retournés en mai à une logique de quasi-stagnation, voire même de recul. C’est en substance ce qui transparaît des derniers chiffres publiés par l’Association marocaine des importateurs et vendeurs de voitures neuves (AIVAM). Ces derniers confirment allégrement cette tendance baissière. Ils font ressortir des ventes qui achèvent le mois sur une dépréciation de 0,41% pour le segment des véhicules particuliers et de 4,43% pour l’utilitaire léger.

Un marché dans l’expectative à cause du Salon de l’occasion…

«Le marché est resté confiné dans un certain attentisme en mai», nous affirme un concessionnaire. «Les clients potentiels ont préféré attendre l’arrivée du salon de l’occasion pour voir s’il n’y avait pas d’offres plus intéressantes en termes de prix que ce qui est classiquement proposé en neuf». Il faut dire qu’avec le salon, le marché de l’occasion au Maroc est devenu plus structuré et plus sûr. «Les véhicules sont proposés dans un état quasi neuf, avec des garanties qui s’échelonnent sur plusieurs mois et avec des facilités de financement. Ce qui est de nature à faire réfléchir les clients à plusieurs reprises avant de décider à se lancer dans l’acquisition ou pas d’une voiture neuve». Autre point expliquant la baisse ambiante, les bases comparatives qui reposent sur une comparaison du mois de mai 2015 avec le mois de mai 2014. Or il se trouve que l’année dernière à la même période (mai), se tenait le salon Auto Expo qui avait donné un coup de fouet aux ventes automobiles. «Ce qui biaise en quelque sorte les comparaison», poursuit notre concessionnaire.  Toujours est-il qu’à fin mai (2015) donc, ce sont seulement 4.899 unités qui ont trouvé preneur au niveau des véhicules utilitaires légers, contre 5126 écoulées au même mois mais une année auparavant. Idem pour les ventes des véhicules particuliers qui ont totalisé à peine 46.553 nouvelles immatriculations contre 46.744 en mai 2014.

En tête du podium, toujours les mêmes !

Sur le tableau des ventes de véhicules particuliers et en termes de volumes écoulés, ce sont toujours les mêmes qui affichent d’aussi indécentes performances. Et ces «indéboulonnables» de la tête du podium restent Dacia et Renault avec des parts de marché (PDM) respectivement de 17,57% et 11,33 à fin mai. Leur emboîtant le pas, on retrouve Hyundai qui rafle une 3ème place bien méritée en s’adjugeant une confortable part de marché de 9,45%, talonnée de près par Ford qui termine le mois à 9,27%. Peugeot, en cinquième position, s’illustre aussi par des ventes plutôt soutenues qui font ressortir les parts de marché de la marque au lion à 8,79%. Sur le segment des utilitaires légers, la plus grosse PDM est à mettre à l’actif de Mitsubishi. La marque nippone a, en effet, cumulé 16,9% du total des ventes sur ce segment. Elle est suivie par Toyota qui voit ses ventes dans l’utilitaire léger totaliser pas moins de 14,59% du marché. Troisième au podium du VUL, Fiat qui termine le mois avec 13,92 de PDM.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *