Ventes de voitures neuves : Tendance baissière en vue

D’accord, septembre a coïncidé cette année avec le mois du ramadan. D’accord, les commerciaux (un peu comme tout le monde) n’ont pas été des plus alertes, pour ne pas dire actifs, durant ces semaines de jeûne. D’accord, les Marocains ont eu d’autres choses à faire, plutôt que d’aller en concessions pour changer de véhicule. Mais tous ces éléments, à eux-seuls, ne peuvent justifier la légère baisse qu’ont connue les ventes de voitures neuves au Maroc, durant le mois dernier. Ainsi, et selon les statistiques communiquées par l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (Aivam), il ne s’est vendu que 6.201 voitures de tourisme (importées et montées) le mois dernier. C’est la performance commerciale la plus médiocre de l’année ! Il est évident –et les meilleurs analystes financiers ne nous contrediront pas– que toute tendance haussière finit un jour ou l’autre par s’étioler. Maintenant, –et c’est bien une explication rationnelle aux chiffres de certaines marques– il faudrait aussi évoquer cette maudite grêle qui –comme par hasard– est tombée sur toute une partie de Tit Mellil. Quel est le rapport avec les ventes de voitures ? Le fait est que cette commune de la banlieue est de Casablanca abrite tout simplement plusieurs aires de stockage de véhicules neufs. Et il semblerait qu’un jour en septembre, en l’espace d’une demi-heure, de gros morceaux de grêle ont brusquement arrosé des autos, à l’intérieur encore plastifié, qui étaient paisiblement parquées dans cette bourgade. Beaucoup de marques ont été touchées.
Renault Maroc en a d’ailleurs lourdement fait les frais, aussi bien pour sa marque principale que pour Dacia. La filiale marocaine au losange, n’a ainsi pu livrer que 258 voitures particulières (VP) importées. Du coup, et bien qu’elle campe toujours à la troisième place du podium dans ce classement (VP importées), Renault s’est pratiquement fait rattraper par Toyota du Maroc au cumul annuel et ce, à 5.025 contre 5.023 pour la marque japonaise. Cette dernière, elle non plus, n’est pas au mieux de sa forme, n’ayant écoulé que 523 voitures, soit 150 à 200 de moins que d’habitude. Le bilan n’est pas aussi «rose» du côté de Peugeot. L’importateur de la marque au lion a livré 480 VP importées le mois dernier, ce qui porte son volume de ventes annuel à 6.033 et lui permet de conserver sa seconde place au classement. Ce dernier est donc toujours trusté par Kia Motors Maroc qui est la seule marque du Top 5 à ne pas faiblir avec 863 véhicules vendus en septembre et 7.424 depuis le début de l’année. Selon un porte-parole de KMM, ces bons chiffres s’expliquent par le dynamisme du réseau commercial (des expos-ventes effectuées à Casablanca, Mohammédia et Rabat), soutenus par diverses campagnes promotionnelles.
Hyundai, l’autre grande marque coréenne, ferme le Top 5 avec 254 VP livrées et un cumul de 4.243 depuis le premier janvier 2008. Rien de particulier à signaler sur le reste du marché, si ce n’est que, du côté du montage local, la Logan a également vu ses ventes rétrécir et ce, pour des raisons inhérentes au stock. Il n’en demeure pas moins que le marché automobile marocain totalise sur les 9 mois de l’année en cours un volume de 77.563 véhicules, soit une hausse avoisinant encore les 20%. C’est toujours ça !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *