Ventes de voitures neuves : un septembre gris

À trois mois de 2011, le marché automobile national est toujours frappé par une certaine morosité. Cela, même si les ventes de voitures (neuves) particulières (VP) importées (CBU) sont tout juste sorties du rouge, avec une «croissance» de 0,76%, à 46.570 VP vendues, dont 4.880 durant le mois dernier. Ce sont donc les VP montées localement (CKD) qui restent en plus forte baisse (-6,7%), principalement grevées par la baisse de la production des Citroën Berlingo et Peugeot Partner. Ce ne sera bientôt qu’un détail, lorsqu’on sait que ces véhicules ne seront plus produits à Casablanca l’an prochain et que Dacia frôle les 60% de ce segment (VP-CKD), avec plus de 13.100 unités déjà écoulées sur le marché national. Ce dernier reste donc soutenu par les ventes de VP importées qui constituent même sa colonne vertébrale. Et dans ce classement, c’est toujours Peugeot qui domine avec de jolis chiffres à la clé : 11,5% de part de marché, une croissance proche des 3% grâce à la livraison de 5353 VP (CBU) en 2010, dont 540 unités en septembre, soit la meilleure performance mensuelle du mois. Derrière la marque au lion, Renault pointe à un peu moins de 400 unités d’écart. La filiale marocaine du losange a vendu 424 VP importées le mois dernier et près de 5.000 depuis le 1er janvier dernier, ce qui l’inscrit en légère baisse annuelle (-1%) mais lui permet tout de même de préserver une part de marché supérieure à 10%. Renault, dont l’image actuelle est au beau fixe, devrait rester sur sa lancée avec le lancement ce mois-ci d’une berline haut de gamme qui au-delà de sa cible étoffe son mix-produits lequel compte déjà une douzaine de modèles. Principal fait marquant de ce Top-10 en septembre : l’importateur de Volkswagen n’est plus à la troisième place du podium, puisqu’il a laissé sa place à Hyundai qui a comptabilisé 450 ventes de VP en septembre et en a cumulé 4.280 depuis le début de l’année. Global Engines, l’importateur du premier constructeur coréen, doit toujours son salut à la petite i10, puisqu’à elle seule, cette citadine a trouvé près de 200 acheteurs durant le mois dernier. Et à la quatrième place de ce classement, ce n’est pas VW, mais Kia Motors Maroc (KMM) qui arrive avec un cumul de 4.249, soit un volume pas si loin de celui de son concurrent direct. KMM qui vient de lancer la nouvelle génération de son Sportage en a aussitôt bien tiré profit, avec plus d’une centaine d’unités sur les 528 VP vendues en septembre. On remarquera également que les ventes de la Picanto restent toujours aussi fortes (plus de 200 livraisons en septembre) et ce, malgré une concurrence très active dans ce segment. Derrière les deux coréens, c’est enfin Volkswagen qui arrive, mais là encore, l’écart est minime avec KMM (73 unités) avec 4.176 vendues en 2010, dont 365 le mois dernier. Un écart probablement insignifiant pour les responsables de la Centrale Automobile Chérifienne (CAC) qui s’attèllent à entretenir une bonne progression annuelle (plus de 20%) et surtout à préserver une part de marché respectable (pratiquement 9%), avec à la clé une bonne rentabilité. Le plus frappant dans les ventes de VW en septembre, c’est le succès que continue à enregistrer l’ancien Touareg dans le réseau de la CAC, avec une cinquantaine de nouvelles immatriculations pour la version Baroudeur. Juste derrière, Ford occupe la sixième position de ce classement (VP-CBU) et a réalisé 365 ventes de VP en septembre, soit le même volume que VW. Une prouesse lorsqu’on sait que la gamme proposée par l’importateur de l’Ovale Bleue (Scama) est moins étendue que celle de son rival. Grâce au succès intarissable de la Fiesta, soit 1.500 unités vendues en 2010 et près de 200 en septembre, l’importateur de Ford affiche une progression remarquable (23,5%) et va vers la concrétisation d’un objectif presque historique : détenir près de 8% du marché des VP importées ! Citroën n’en est pas encore là. L’autre marque du Groupe Sopriam a vendu 263 VP importées le mois dernier et un peu plus de 2.500 depuis le début de l’année. De ce fait, l’importateur de la marque aux chevrons s’avère moins prolifique qu’en 2009 (-4%) et occupe près de 5,5 du marché de la voiture importée. Toujours du côté de Citroën, c’est le Berlingo importé qui joue la locomotive commerciale, avec plus d’une centaine de ventes comptabilisées en septembre.
À la huitième place, Toyota du Maroc compte tout juste 2.147 VP vendues en 2010, dont 189 réalisées durant le mois dernier. L’importateur marocain de Toyota voit un mois de plus sa part de marché baisser d’un cran (4,61%), mais reste heureusement «sauvé» par ses bons résultats sur le marché des véhicules utilitaires légers et notamment le segment des pick-up (près de 1.600 unités en 2010).
Fermant le Top-10, Suzuki Maroc continue sur sa petite percée commerciale (+45% de progression en 2010), avec 140 VP vendues en septembre et près de 1.550 depuis le début de l’année. Merci à la Celerio qui, à elle seule, a séduit une bonne centaine de nouveaux acheteurs le mois dernier. Ce qui est risqué ! Car, au cumul, les marques Honda et Opel ne sont pas très lointaines et l’une d’elles pourrait ravir cette dixième place à l’importateur de Suzuki, lequel reste tributaire d’un modèle unique à succès. Le reste des marques ne représente, dans son ensemble, que 25% en part de marché pour ce qui est des voitures de tourisme importées. Ceci étant, on remarquera dans la foulée l’excellente performance réalisée par la marque Mitsubishi durant le mois dernier. En effet, l’importateur de la marque aux trois diamants a pratiquement battu son record en vendant 233 véhicules de tourisme. Explication : Diamond Motors a livré plus de 200 Pajero Sport à un organisme étatique dans le cadre d’un marché public. Un bon choix en somme, lorsqu’on connaît les qualités de cet authentique 4×4, à la fois modernisé et voulu plus polyvalent (et urbain) par son constructeur. Enfin, le segment haut de gamme se porte bien. Celui-ci, certes toujours dominé par Mercedes avec 967 ventes en 2010 (soit une évolution 2009-2010 d’environ 30%), voit aussi BMW et Audi enregistrer de bonnes livraisons cumulées et des croissances soutenues, avec respectivement 923 ventes pour l’importateur de l’hélice (+45,5%) et 883 autres pour la marque aux anneaux (26%). Segment premium toujours, on notera la belle montée en puissance de deux outsiders : Volvo et Jaguar. Le premier a déjà livré 232 véhicules cette année, alors que la nouvelle S60 n’est pas encore vraiment entrée en scène, tandis que le second devrait, cette année encore, battre un nouveau record, sachant que ses livraisons ont déjà franchi le cap de 170 unités, grâce non seulement à la XF Diesel, mais aussi au lancement récent de la toute dernière XJ.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *