Ventes de voitures : Trend haussier rime avec janvier

Aussi curieux que cela puisse paraître, le marché automobile marocain n’a pas fléchi d’un iota durant le mois de janvier 2008. «Curieux», du fait que plusieurs paramètres peu favorables aux ventes de véhicules neufs devaient converger en ce début d’année. A commencer par le ralentissement du secteur qui caractérise traditionnellement le premier mois de l’année. Il y a ensuite cet attentisme que crée d’emblée le Salon Auto-Expo, prévu en mai prochain.
Mais surtout, la hausse des mensualités de crédit et notamment la LOA (suite à l’augmentation du taux de TVA), aurait bien pu plomber – ou tout au moins freiner – les ventes du neuf. Il n’en a rien été, puisque pas moins de 8.546 véhicules (toutes catégories confondues) ont été livrés durant le mois dernier, ce qui correspond à une évolution globale de 25,27% par rapport à janvier 2007. C’est ce qu’annonce l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM) dont les chiffres montrent une jolie embellie notamment du côté du marché principal, c’est-à-dire celui des voitures particulières (VP) importées (CBU) ou montées localement (CKD). Un marché qui, outre les 2.564 VP montés à la Somaca (dont 1.218 Dacia Logan), a totalisé 4.810 ventes en janvier, soit une hausse d’environ 27% par rapport à la même période il y a un an (3.790 unités).
Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les marques asiatiques continuent à accélérer leurs ventes sur le marché marocain. A commencer par Kia Motors Maroc (KMM) qui a réalisé la meilleure performance commerciale (en VP CBU) avec 603 véhicules vendus, conservant ainsi son leadership. La nouvelle Picanto constitue toujours le gros des ventes, même si d’autres modèles comme le Carens ou encore, la Cerato restylée recueillent beaucoup d’attention auprès des acheteurs. Juste derrière et avec 598 VP livrés (avec un T sur la calandre), Toyota du Maroc (TDM) arrive donc en seconde position et se taille comme celui qui le devance 12% de parts de marché (VP CBU). TDM aura fait un bon mois de janvier, grâce notamment au succès du duo Auris-Corolla Millenium. Deux modèles qui ont trouvé près de 270 nouveaux acquéreurs (respectivement 112 et 157 unités vendues). Sur la troisième marche du podium de janvier, Renault reprend le dessus sur Peugeot, avec 464 VP (CBU) vendues contre 427 autres badgés du lion. Les deux principales marques tricolores sont bien parties pour un joli duel – commercial – dans les semaines à venir. Et pour cause, les deux labels français lancent chacun et à quelques semaines d’intervalle, un nouveau modèle clé et très attendu à savoir, la Peugeot 308 et la Renault Laguna III. Clôturant le «Top 5» du marché VP CBU, Global Engines a également vu ses ventes fortement rebondir en janvier (+29%), atteignant 369 voitures Hyundai livrées. Contrairement à son rival direct (KMM), l’importateur marocain de Hyundai ne tire pas profit d’un seul modèle, mais bien de la quasi-totalité de sa gamme (et notamment) l’Atos, l’Accent, le Tucson et le Santa Fe qui enregistrent tous des volumes de ventes équivalents.
Pour le reste, on notera les excellentes performances de certains labels. A commencer par Ford, sixième de ce classement, avec 286 VP vendues, soit une hausse de 126% ! Et c’est toujours la Focus qui mène le plus la danse des immatriculations dans le réseau de la Scama (groupe Auto Hall). Toujours dans le même groupe, on ne saurait passer sous silence l’excellent résultat réalisé par Diamond Motors. En effet, l’importateur des VP Mitsubishi en a livré 153 en janvier soit une hausse de 188%. C’est presque autant de croissance que Suzuki Maroc et ses 192 ventes réalisées le même mois (+166,6%). Un volume qui lui permet d’entrer dans le Top 10. Du côté du marché haut de gamme, c’est la marque BMW qui tient désormais le haut du pavé, puisque son importateur Smeia a livré 81 voitures ayant une hélice comme logo, soit bien plus que les 52 Mercedes écoulées ou encore, les 40 Audi vendues. En fait, que ce soit pour le segment premium comme pour le reste du marché, les fortes ventes du mois de janvier peuvent s’expliquer par au moins deux raisons. D’une part le prolongement de plusieurs campagnes promotionnelles lancées durant les deux dernières semaines de 2007 et d’autre part, la rupture des stocks, toujours en décembre, ce qui a eu pour conséquence de faire retarder les livraisons jusqu’en 2008.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *