Ventes du «neuf» : Le marché retrouvera des couleurs

Ventes du «neuf» : Le marché retrouvera des couleurs

Face à un marché de l’automobile au Maroc marqué par les méventes du «neuf», BMW revient pour nous parler de sa stratégie et de ses prévisions. Youssef Bouazzaoui nous confie ses impressions sur la situation du marché.

ALM : Par rapport à la déroute du marché de l’automobile et le recul de 6% des ventes, comment se positionne BMW ?

Youssef Bouazzaoui : Cette année est particulière pour la majorité des importateurs car la crise est palpable au niveau mondial et le Maroc n’est pas un cas isolé. Cette année est aussi une année où le Salon de l’automobile n’a pas eu lieu. Comme ses concurrents, BMW a de ce fait connu un certain recul de ses ventes.

Comment allez-vous rattraper ce recul ?

Cette année BMW a lancé de nouveaux modèles et va certainement retrouver à nouveau son titre de leader sur le segment «premium». Le marché va retrouver des couleurs à partir de l’année prochaine. Nous demeurons très optimistes. Nous allons rattraper le retard enregistré et retrouver notre vitesse de croisière.

Comptez vous sur de nouveaux modèles pour redresser la barre ?

Oui. Nous envisageons d’ailleurs un plein succès avec la toute nouvelle BMW 4. Nous ambitionnons de vendre 150 voitures de ce modèle au cours d’une année pleine. Ce produit dispose de tous les atouts nécessaires pour faire sa place et grignoter pas mal de parts de marché par rapport à ses concurrents.

BMW International devrait peut-être aussi se lancer sur le segment «low cost» pour drainer une clientèle plus large…

Ce n’est pas dans la stratégie de BMW, ni à l’ordre du jour dans son business plan. BMW est un constructeur «premium» et possède un certain standing et prestige qu’il compte préserver.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *