Violence dans les stades: Hyundai Maroc précise sa position vis-à-vis du Raja

Violence dans les stades: Hyundai Maroc précise sa position vis-à-vis du Raja

Hyundai Maroc a réagi suite à la rumeur persistante au sujet d’une prétendue rupture de l’accord de sponsoring entre le Groupe et le Raja.

Le constructeur coréen «tient à préciser que le courrier adressé au club est un appel à la prise de responsabilité et à l’action pour mettre fin aux débordements dans les stades». Dans son courrier, Hyundai Maroc avait incité le Raja de Casablanca à assumer la responsabilité qui est sienne dans ces incidents renouvelés, et à reprendre le contrôle sur ses différents supporteurs, ainsi que mettre en place sans plus tarder les mesures nécessaires pour l’arrêt immédiat des débordements. A ce jour, Hyundai Maroc tient à préciser qu’elle ne remet pas en question son accord de sponsoring avec le club. «Elle se doit, en tant qu’entreprise citoyenne, et partenaire responsable du club depuis près de 10 ans, de tirer la sonnette d’alarme et demander au club de mettre toutes ses énergies dans la lutte contre ces incivilités».

Pour rappel, le 22 mars et suite aux dramatiques affrontements entre supporteurs du Raja, Hyundai Maroc, en tant que sponsor, avait adressé un courrier officiel à la Présidence du club, exprimant sa désolation et son fort mécontentement face à la recrudescence des actes de violence dans les stades et incitant le club à prendre toutes les mesures nécessaires pour y mettre fin. «J’aimerais tout d’abord exprimer mes sincères condoléances aux familles des innocentes victimes de ce terrible incident. Nous sommes profondément attristés par cette situation, un véritable gâchis de précieuses vies humaines», avait alors déclaré Zineb Oukacha, directrice Marketing et Communication de Hyundai Maroc.

«Nous sommes partenaires du Raja depuis de longues années. C’est un club avec qui nous partageons les valeurs de respect, de dépassement de soi et de réussite par l’effort, valeurs qui se trouvent aujourd’hui entachées par cette triste situation. Malheureusement, ce n’est là que le dernier épisode d’une longue série de dérapages. Un épisode qui a coûté la vie à trois de nos concitoyens, et je pense qu’il est temps de dire stop à ces incivilités dignes du Moyen-âge».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *