Voiture Google : Y a-t-il un pilote dans la voiture ?

Voiture Google : Y a-t-il un  pilote dans  la voiture ?

Tout automobiliste en a rêvé au moins une fois dans sa vie. Monter dans sa voiture et se laisser conduire par cette dernière. Cette idée qui paraissait loufoque il y a quelques temps, a fini par se concrétiser preuve en est la voiture sans pilote de Google qui a cumulé aujourd’hui près de 500.000 km sans aucun accident.
Google qui ne se limite plus à l’informatique a également investi le monde de l’automobile. Il a d’abord fait ses premiers pas en investissant dans les véhicules électriques, suite à quoi il s’est lancé dans la folle aventure de la création de la première voiture autonome.
Rêve ultime pour les ingénieurs automobile, la voiture autonome de Google nous plonge dans le futur et donne un aperçu de l’automobile de demain. Pour en arriver là rien n’a été laissé au hasard. Chaque trajet est étudié en amont pour éviter les zones de travaux, les zones verglacées, etc. Le but de Google étant principalement de libérer du temps pour les conducteurs, réduire considérablement le nombre d’accidents de la route et réduire les émissions de polluants en fluidifiant les trajets. Mais en plus de ces objectifs, Google donnera la possibilité aux personnes aveugles ou malvoyantes de se déplacer seules en voiture et gagner en autonomie.
Fin 2010 les prototypes de voitures sans pilote avaient déjà parcouru environ 231.000 km. C’est désormais environ 483.000 km que ces voitures ont couvert. Et chose impressionnante, aucun accident n’a été à déplorer durant toute cette distance parcourue. De quoi convaincre de la sécurité du système et vaincre les dernières résistances du public face à une machine se pilotant toute seule au milieu du flot de voitures.
D’ailleurs, les véhicules sans pilote sont officiellement autorisés depuis le début de l’année dans l’État du Nevada et Google a reçu, par le département des véhicules motorisés (DMV), la toute première licence officielle pour ce type de véhicule en mai dernier.
Malgré cette licence qui leur permet de sortir des circuits et de déambuler dans les rues du Nevada sous certaines conditions, ces véhicules ne sont pas encore de sorties puisque d’autres améliorations sont apportées au fur et à mesure. D’après le département des véhicules motorisés du Nevada, le comité d’examen autonome du département s’est réuni «pour examiner les plans de sécurité de Google, la formation des employés, les fonctions système et les mécanismes de déclaration des accidents». Ce comité a ainsi approuvé la demande de Google, permettant à ce dernier d’arborer une plaque d’immatriculation spéciale. En effet, cette plaque restera rouge tant que les voitures sont en phase de test pour les différencier des véhicules «normaux» mais une fois commercialisés, ils auront droit à une plaque verte. Pour sa plaque d’immatriculation, Google a inscrit le symbole de l’infini à gauche ce qui est la meilleure façon de représenter la voiture de l’avenir selon Bruce Breslow, directeur de département du (DMV).
Autre règle imposée par le Nevada, concerne la présence de deux personnes au moins à bord de la Google Car durant les tests, les données collectées via l’équivalent d’une boîte noire doivent être communiquées à l’Etat. Le but étant d’enregistrer toutes les données, notamment celles concernant les éventuels accidents.
Mais si Google est le premier à avoir obtenu sa licence, le DMW a précisé que ce n’était pas la seule société à avoir déposé une demande auprès du département afin de réaliser des tests grandeur nature au Nevada. Ayant une longueur d’avance, Google a inspiré des constructeurs automobiles comme General Motors ou encore BMW qui s’intéressent davantage à la voiture autonome. Il ne reste plus qu’à attendre la commercialisation de cette voiture sans pilote qui fera le bonheur de bien plus d’un automobiliste. Comme quoi même les rêves les plus fous peuvent être concrétisés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *