Voitures d’occasion: Le Maroc a désormais son Argus !

Voitures d’occasion: Le Maroc a désormais son Argus !

Argus ? Késako ?

Argus est un groupe de presse et une entreprise familiale indépendante depuis 1927. En 1944, l’indemnisation des véhicules réquisitionnés pendant la seconde Guerre mondiale se fait d’après les données de L’argus. Le mot «Argus» renvoie à un dieu de la mythologie grecque qui avait cent yeux, répartis sur toute la tête. Il y en a en permanence cinquante qui dorment et cinquante qui veillent, de sorte qu’il est impossible de tromper sa vigilance. L’expertise de la société familiale française Argus est donc nécessaire pour être vigilant et bien observer le marché de l’occasion marocain, qui présente certaines spécificités.

Climat propice pour l’occaz’

«La première déclinaison de l’Argus qui sera lancée au Maroc aura pour objectif de servir de base de travail aux professionnels de l’automobile. Elle leur permettra de déterminer le prix de reprise de tout VO (VP, VUL, VU notamment) et de constituer une valeur de référence pour l’automobile», nous explique Georges Etienne Andrieu, directeur du projet Argus Maroc. L’arrivée de l’Argus dans notre pays intervient dans un contexte d’évolution de la législation marocaine depuis janvier 2013 sur la vente des biens d’occasion. Mais aussi dans une situation où les constructeurs et importateurs ont la possibilité de structurer une activité de reprise et de revente de véhicules d’occasion.

Une sollicitation de l’Aivam

Argus est intervenu suite à sa sollicitation de l’Association marocaine des vendeurs automobiles (Aivam) en avril 2013. Objectif : accompagner et aider les professionnels à structurer leur activité VO. C’est avec une première équipe de 4 personnes que l’Argus est lancé dans nos contrées. Le projet est dirigé par Georges-Etienne Andrieu, spécialiste du secteur automobile, ayant fait une grande partie de sa carrière chez l’entreprise Parcours, le loueur de longue durée. Avec lui sur le terrain, Alain Mazzocut, le plus expérimenté des experts-valorisation du groupe, vient de consacrer 18 mois à la création de la Cote Argus du Maroc.
En France, SELSiA, la filiale informatique du Groupe Argus, a également participé activement au projet.

Déjà 700 modèles disponibles répertoriés

Le système de cotation établira une valeur de référence qui permettra aux professionnels d’établir un prix de rachat ou revente en phase avec la valeur de marché, selon un progiciel informatique appelé Planet VO. «C’est un système évolutif, dont les paramètres s’affineront, à mesure que le marché VO se développera», expliquent en chœur les cadres d’Argus France qui ont travaillé sur le projet Maroc. L’Argus a déjà analysé des centaines de données de transactions provenant des principaux acteurs du marché.

Le référentiel Argus du Maroc comprend aujourd’hui plus de 700 modèles et est conçu pour s’adapter au marché grâce à la prise en compte de phénomènes marocains. L’analyse du marché VO et de ses principales tendances a abouti à l’identification de courbes de dépréciation type, mais aussi à la mise en évidence de cinq «phénomènes» issus des spécificités du marché marocain. Ces phénomènes sont le modèle, le segment (citadine, berline, etc.), l’énergie (essence, diesel ou autre), la puissance fiscale et d’autres  volets spécifiques (aspect extérieur, état, etc.).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *