Volkswagen : des ventes dopées par la Gol

Volkswagen : des ventes dopées par la Gol

Nous le disions il y a quelques semaines, le marché automobile marocain enregistre une légère embellie depuis le début de l’année 2005. Une tendance qui se confirme, comme nous le révèlent les statistiques de ventes relatives au mois de février et communiquées par l’Aivam (l’Association des importateurs de véhicules automobiles montés). C’est le cas notamment du côté des véhicules importés (voitures de tourisme et 4×4). Un segment où l’évolution 2004/2005 s’est établie, à fin février dernier, à 44,10% avec 3028 ventes, faisant que le volume global cumulé soit de 5815 unités. Ayant toujours le vent en poupe, Toyota conserve sa première place dans ce classement avec 405 ventes en février et un cumul de 822.
Mais à la seconde place, surprise ! C’est Volkswagen qui parvient à réaliser une sacrée remontée avec 455 ventes et un total de 811. A seulement 11 unités d’écart par rapport au leader nippon, Volkswagen est aussi en passe de s’octroyer 14 % de part de marché au Maroc (13,95 % précisément). Une remarquable performance à mettre à l’actif de la citadine Gol, ainsi qu’à sa variante break, Parati. Ce duo, importé droit de l’usine de Volkswagen au Brésil, semble bien remporter les suffrages de la clientèle marocaine. En effet, ces deux modèles ont pu trouver à eux seuls 250 nouveaux acheteurs le mois dernier. Il est clair que lorsqu’on affiche à 106.500 Dhs une voiture dont le logo est synonyme de fiabilité et de qualité (comme celui de Volkswagen) les conséquences commerciales ne peuvent être que positives. Tout juste derrière la marque allemande, Peugeot est l’autre marque à avoir enregistré une forte hausse au cours du mois de février.
En effet, 415 nouveaux véhicules de la marque au lion ont été livrés durant le mois dernier par son importateur marocain, Sopriam. Ses stars s’appellent notamment 307 et 407 qui semblent pleinement récolter le fruit de campagnes promotionnelles bien ciblées, ainsi que de leurs bons positionnements tarifaires.
Arrive ensuite Renault, pas très en forme ces derniers temps et dont les ventes de voitures particulières importées n’ont pas dépassé 356 modèles. Pour leurs parts, les deux labels coréens Kia et Hyundai ont pu écouler, en février, un peu plus de 150 véhicules chacun, ce qui leur permet de se maintenir en 5ème et 6ème places avec respectivement 349 et 335 unités cumulées au cours des deux mois de l’année. ceux qui viennent après, sont Fiat (193 ventes) et Honda (118 ventes), mais pourraient bien être dépassées par Citroën, qui a enregistré 171 bons de commandes en février toujours. Un rythme de croissance que la marque aux chevrons conservera probablement grâce à la C4, dont le succès semble se confirmer. Pour le reste, on retiendra les bons chiffres réalisés par les marques premium et notamment, BMW et Audi, tandis que les ventes de Jaguar Maroc sont toujours dans le rouge. C’est ce qui explique probablement que l’importateur marocain de la marque anglaise ait cessé de communiquer ses chiffres (peu flatteurs) à l’Aivam.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *