Volvo Cars lance E.V.A (voitures égales pour tous) : Pour un zéro mort ou blessé grave à l’horizon 2020

Volvo Cars lance E.V.A (voitures égales pour tous) : Pour un zéro mort ou blessé grave  à l’horizon 2020

Le constructeur automobile suédois, Volvo Cars, vient de lancer l’initiative E.V.A (EqualVehicle for All – voitures égales pour tous). Une démarche de la marque qui, selon ses dires, réitère son plan ambitieux selon lequel il n’y aura plus aucun mort ou blessé grave à bord des véhicules Volvo à l’horizon 2020.

Volvo Cars Maroc, lui, adhère totalement à cette initiative en proposant une large gamme de véhicules tous équipés d’une suite de technologies intelligentes. Celles-ci sont, selon la même source, entièrement tournées vers la prévention des collisions, ou vers les moyens de les atténuer. «Depuis la création de la marque en 1927, Volvo Cars a décidé de se concentrer sur la sécurité et d’en faire l’une des valeurs centrales de l’entreprise.

C’est pour cette raison d’ailleurs que, chez Volvo Cars Maroc, le principe qui nous guide dans tout ce que nous faisons est et doit rester la sécurité», indique Anbar Dellero chez Scandinavian Auto. Il précise également que depuis plusieurs décennies, Volvo travaille à identifier le type de blessures les plus susceptibles de se produire au cours de différents scenarii d’accidents, aussi bien chez l’homme que chez la femme et chez l’enfant. «Lancée par Volvo Cars, l’initiative EVA fait de la sécurité équitable son principal leitmotiv», détaille-t-il.

Mais ce n’est pas tout ! Si à aujourd’hui, la plupart des constructeurs produisent encore des voitures sur la seule base de données issues de mannequins de crash test dont la morphologie est masculine, cela n’est pas le cas chez Volvo. Et pour cause, le constructeur collecte, selon ses dires, «des données sur la vie réelle en représentant de manière équitable tous les types de morphologies».

A travers cette initiative, l’équipe d’accidentologie de Volvo Cars anticipe, dans les moindres détails, toutes les possibilités et hypothèses de crashs qui pourraient subvenir, à travers des simulations qui collent intimement à la réalité.

A elle seule, la femme, lorsqu’elle prend place à bord d’une voiture, elle présente plus de risques d’être blessée lors d’un accident de la circulation. «Les différences anatomiques entre hommes et femmes rendent ces dernières plus vulnérables aux blessures à l’abdomen par exemple. Les femmes sont également plus exposées au risque de coup du lapin que les hommes», explicitent les initiateurs.

Selon la même source, si les femmes et les enfants sont plus vulnérables lors d’un accident, cela n’est guère le cas à bord d’une Volvo.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *