Volvo S40 1.6D : Le bien-être d’abord

Volvo S40 1.6D : Le bien-être d’abord

Il est déjà loin le temps où la marque Volvo n’évoquait que l’aspect sécuritaire dans la majorité des esprits. Aujourd’hui, la gamme actuelle du constructeur suédois est plutôt synonyme de «voitures à vivre». Des modèles au design sobre mais élégant, et au traitement intérieur très orienté vers le confort et le bien-être des occupants. C’est le cas de la S40, qui constitue le ticket d’entrée de la gamme Volvo et qui est désormais disponible en Diesel.  Des deux nouveaux blocs ajoutés, 1.6 D et 2.0 D, nous avons pris le premier à l’essai.
Conduire une Volvo est toujours un plaisir. Celui des yeux tout d’abord. Impossible de ne pas tomber sous le charme de ses lignes si fluides et sans fioritures. Point d’orgue du nouveau design Volvo : l’épaulement de la ceinture de caisse vers l’arrière, qui reste propre aux récentes productions de la marque suédoise. On vous passera les détails esthétiques du genre phares sous glace lisse étirés, ou encore ligne de toit fuyante vers l’arrière… En revanche, on remarquera quelques détails de carrosserie qui témoignent d’une qualité de fabrication, digne d’une marque haut de gamme.
C’est le cas du capot qui fait appel à des vérins pour le maintenir ouvert, des jointures en caoutchouc entre les portières, ou encore du tapissage du coffre… Un rapide coup d’œil au catalogue de ce modèle montre que sous sa belle robe la S40 intègre une structure hautement résistante. On apprend notamment l’existence d’une barre de renfort entre la partie avant et l’habitacle, faisant que le bloc moteur ne pénétrera jamais dans la cellule habitable en cas de choc frontal. Mais la sécurité est tellement un acquis chez Volvo, qu’on ne devrais plus en parler. S’agissant de la vie à bord, le même constat de qualité est tout aussi perceptible. Première remarque : le design très suédois de la planche de bord et en particulier, celui de la console centrale. Sa forme en cascade est des plus réussie, d’autant plus qu’elle abrite un espace de rangement, à l’abri des regards extérieurs indiscrets.
L’assemblage et les matériaux sont de bonne facture et n’ont rien à envier à ceux de la concurrence allemande. Un bon point va au dessin des sièges avant. Etudiés orthopédiquement, ils assurent autant un bon maintien qu’un réel confort aux occupants. Traités de façon décente, les passagers arrière ont droit à plus d’habitabilité qu’à bord d’une Mercedes Classe C, pour ne citer que l’une des concurrentes directes de la S40.  Qui dit traitement dit aussi équipement. Et celui-ci est d’emblée complet sur cette version de base (finition «Concept»). On y a droit notamment à la climatisation automatique à régulation électronique séparée gauche/droite, un ordinateur de bord, un autoradio CD avec 6 haut-parleurs avec commandes au volant, un miroir de courtoisie dans chaque pare-soleil, l’éclairage d’approche (Follow me home)… le tout, sans omettre la présence sécurisante de 8 airbags (frontaux latéraux et rideaux). Bref, une entrée de gamme assez intéressante.
Idem sur le plan mécanique, où ce petit 1.6 litre Diesel ne manque pas d’atouts. A commencer par son rang fiscal (6 CV), qui en fait une bonne affaire en termes de vignette et de prime d’assurance. Au démarrage, on apprécie d’abord l’absence de vibrations et la réduction des claquements typiques des moteurs à gazole. Normal, il s’agit d’un turbo Diesel doté d’une rampe commune de dernière génération. Sa puissance est de 110 chevaux et son couple de 240 Nm, disponible à bas régime. Des valeurs qui se vérifient bien sur la route, avec à la clé un certain agrément de conduite.
Coté suspensions, le confort à bord est appréciable même sur chaussée dégradée, tandis que le roulis est maîtrisé lors des passages dans les virages. Ne comptez-pas faire la course avec cette S40, qui atteint tout juste les 190 km/h. attendez-vous plutôt à des économies de carburant, avec une consommation moyenne autour des 5 l/100 km.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *