Volvo XC90 «Sport» : Séance de bodybuilding

Volvo XC90 «Sport» : Séance de bodybuilding

C’est officiel : Volvo va enfin proposer une finition sportive sur le catalogue de son 4×4, le XC90. «Enfin», car cette décision a, semble-t-il, été prise en réponse aux desiderata de sa clientèle. Du coup, c’est en couleur pourpre spécifique, nommée «Rouge passion», que le 4×4 suédois a été présenté dans sa nouvelle version baptisée (tout simplement) «Sport». Ceci étant, son look est pour le moins suggestif. C’est ce que dégagent l’imposante plaque de protection inférieure, les bas de caisse latéraux et les larges sorties d’échappement.
Des éléments tous réalisés en acier brossé du plus bel effet. L’ensemble repose sur de grands pneus de 19 pouces, fortement mis en valeur par des passages de roue avec rallonge de carrosserie dans la même couleur. A bord, le cachet sportif est assuré notamment par des compteurs cerclés d’un métal azuré, des sièges plus enveloppants, ainsi qu’un habillage en cuir perforé du volant et du levier de vitesses.
Mécaniquement, cette version sportive n’est pas exclusivement associée à un seul moteur, mais plutôt à tous les blocs de la gamme, y compris le Diesel 2.4 l D5 de 185 chevaux. Il est même très probable que cette motorisation représente l’essentiel des ventes sur les principaux marchés européens (fortement diésélisés). Mais c’est en essence que la clientèle du XC90 Sport aura à la fois «le flacon et l’ivresse». Ainsi, outre le puissant V8 4.4 l de 315 ch, le plus costaud des suédois sera également disponible avec le nouveau 6 cylindres en ligne qui a fait son apparition sous le capot de la dernière S80.
En revanche, Volvo annonce qu’il a sensiblement revu les trains roulants de son tout-terrain. On apprend ainsi que le XC90 Sport reçoit des barres antiroulis majorées, des amortisseurs au tarage plus ferme et une reconfiguration de son correcteur d’assiette (le Nivomat). De quoi lui offrir un comportement routier dynamique et autrement plus rigoureux. Cela, même si les responsables du constructeur de Göteborg présentent le XC90 Sport comme un modèle ciblant les clients qui «aiment la polyvalence et le confort d’un SUV mais réclament également une petite dose de plaisir supplémentaire».
Enfin, concernant les tarifs de cette finition, rien n’a été précisé. Mais Volvo devrait probablement les annoncer d’ici la fin septembre, date du prochain Mondial de l’automobile de Paris. Une grande exhibition où le XC90 Sport tentera de rafler la vedette à la très attendue compacte C30, qui sera probablement la principale attraction du stand Volvo.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *