Yassine Ryane : «Skoda est une marque à fort potentiel de croissance»

Yassine Ryane : «Skoda est une marque à fort potentiel de croissance»

ALM : Comment ont évolué les ventes de Skoda au Maroc durant l’année 2010?
Yassine Ryane : Les ventes marocaines de Skoda ont progressé d’environ 25% à fin juillet, ce qui est considérable vu la stagnation actuelle du marché. Et c’est le modèle Octavia, notre cheval de bataille, qui est derrière cette performance et dont les ventes ont évolué de 238%. Cette performance s’explique également par un énorme travail qui a été fait tant au niveau du positionnement tarifaire avec des prix plus compétitifs, qu’en ce qui concerne les niveaux d’équipement que nous avons retravaillés et enrichis. Le tout, faisant qu’aujourd’hui nous offrons un rapport prix/équipement des plus intéressants.

Comment se présente le Yeti dans le segment des 4×4 et quels sont ses atouts qui le démarquent de ses concurrents?
Le Yeti est un 4×4 bien différent de ce qui existe sur le marché. Il a d’abord un look qui lui est propre et des dimensions assez contenues par rapport aux autres 4×4 compacts. On peut donc dire qu’il joue dans la cour des crossovers compacts, mais avec un véritable équipement de franchissement. Je pense notamment à sa transmission intégrale et son système «Off Road», qui lui autorisent d’intéressantes aptitudes en dehors des routes goudronnées, voire une certaine aisance sur les pistes habituellement impraticables par une berline. Certes, ce segment compte des concurrents réputés et bien installés, mais le Yeti l’investit sans complexe, avec une bonne dose d’optimisme et beaucoup d’atouts, dont un bon rapport prix/équipement et une fiabilité éprouvée.

Quels sont vos objectifs de ventes pour ce modèle sur une année pleine et les perspectives de croissance pour Skoda au Maroc ?
Sachant que nous n’en sommes qu’au lancement de ce modèle, nous ambitionnons d’en vendre une quinzaine par mois pour le reste de l’année en cours et entre 20 et 25 unités mensuelles durant 2011. S’agissant du reste de la gamme, nous restons très optimistes. Parce que Skoda est une marque à fort potentiel de croissance, nous espérons atteindre ou dépasser les 700 unités cette année, soit plus que les 620 véhicules vendus l’an dernier. Pour cela, on va miser sur une gamme plus diversifiée avec le Yeti, mais aussi et surtout sur la Fabia qui mérite plus de succès auprès des acheteurs. Nous allons donc revoir la configuration de cette citadine qui opère dans le segment le plus prisé du marché. On compte aussi sur notre fleuron, la Superb, que l’on propose désormais avec un puissant moteur : le 2.0 TDI de 140 ch, accouplé à une boîte automatique. Donc malgré le ralentissement du marché, nous aspirons à des volumes de ventes plus conséquents pour Skoda dans les mois à venir.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *