Yazaki ouvre sa troisième usine à Meknès

Yazaki ouvre sa troisième usine à Meknès

«One for all, all for one» est la devise de l’équipementier automobile japonais Yazaki qui vient d’inaugurer sa troisième usine, mardi 15 mars, à Meknès avec un investissement de 200 MDH et qui génèrera 2.700 emplois directs.

C’est ce qui a été annoncé par les organisateurs lors d’une cérémonie marquée par la présence de Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Rachid Bettioui, directeur général de Yazaki Morocco Meknès, et Horst Rudolph, président et CEO Yazaki Europe. Yazaki qui compte déjà deux importantes usines marocaines, l’une à Tanger sur la zone franche TFZ et l’autre a vu le jour en 2011 à Kénitra, est devenu un acteur majeur de l’industrie automobile au Maroc avec plus de 10.000 emplois créés à la date d’aujourd’hui.

Il s’agit d’un investissement stimulant pour un secteur qui s’engage avec dynamisme dans la concrétisation des objectifs qui lui sont assignés : 50% de l’objectif fixé à l’automobile en termes de création d’emplois, dans le cadre du PAI réalisé (contrats d’investissement signés en février 2016). En effet, cette unité d’assemblage de faisceaux de câbles automobiles à Meknès est située dans la zone industrielle d’Agropolis, qui est en phase de devenir un grand pôle économique, à proximité du grand axe autoroutier Oujda-Casablanca.

Cette unité s’étale sur une superficie de 56.000 mètres carrés dont 30.000 construits. Elle emploie actuellement 1.700 personnes pour atteindre 2.700 en fin d’année. Grâce à la position stratégique du Royaume du Maroc en tant que trait d’union entre l’Europe et l’Afrique, Yazaki a été parmi les premières sociétés internationales à y croire et à décider d’y investir. «Une fierté de voir un des plus grands fabricants de composants automobiles dans le monde renforcer sa présence au Maroc.

C’est un projet qui dénote la confiance portée par un leader industriel à la destination Maroc», a estimé M. Elalamy. Et de poursuivre : «Yazaki opère essentiellement dans la filière du câblage et détient une part de marché mondial estimée à 29%. Le groupe emploie  279.000 personnes dans ses 476 sites répartis dans 45 pays». Il a réalisé un chiffre d’affaires de 6,24 milliards $US au titre de l’exercice juillet 2014-juin 2015. Son activité au Maroc s’est amorcée dès 2000 avec son usine de TFZ qui emploie actuellement 4.600 salariés», a fait savoir le ministre. Au fait, Yazaki est invité à saisir les nombreuses opportunités qui s’offrent aujourd’hui dans un secteur en pleine expansion.

Le groupe est également invité à diversifier ses activités au Maroc et élargir sa gamme de produits qui comprend, entre autres : des boîtiers de contrôle intelligents, des modules de contrôle, des connecteurs, des terminaux, des systèmes à haut voltage, des équipements de tableaux de bord, des écrans et composants. L’ambition est de structurer autour de Yazaki un écosystème global fédérant l’ensemble de ses sous-traitants et fournisseurs.

Il est à mentionner que la gamme de produits de la société comprend des câbles électriques, des instruments de compteurs et automobiles, des appareils à gaz, des technologies de climatisation et des systèmes solaires. Fournisseur de premier rang qui anticipe dans les technologies de pointe et dans les tendances sociétales, Yazaki livre principalement ses produits aux constructeurs automobiles. A signaler qu’en tant que fournisseur de premier rang, le groupe Yazaki interagit directement avec les constructeurs automobiles tels que Renault-Nissan, Toyota, Honda, GM, Ford, Fiat Chrysler, Tesla, Subaru, Nissan, Mazda, Jaguar Land Rover, PSA… avec qui il travaille en étroite collaboration.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *