Les principaux revenants

Les principaux revenants

Le scrutin du 7 octobre prochain connaîtra également le come-back de certains noms qui s’étaient abstenus lors des législatives anticipées de 2011. L’un des principaux protagonistes qui marquera son retour lors des prochaines élections est sans nul doute Najib Ouezzani, secrétaire général du parti Al Ahd. Ce dernier a créé la sensation dans le microcosme politico-médiatique en annonçant sa candidature pour le compte du Parti de la justice et du développement (PJD).

M. Ouezzani qui était député parlementaire au cours de la législature 2007-2011 pour le compte du Parti authenticité et modernité (PAM) dont il est devenu le président du groupe parlementaire avant de claquer la porte du PAM, n’avait pas été élu au cours des législatives anticipées de 2011. Il tentera de revenir à la Chambre basse du pays au cours des prochaines élections. Un autre revenant est annoncé. Il s’agit de Samir Abdelmoula.

Elu député sous la bannière du PAM dans les législatives de 2007 à Tanger, il démissionnera du parti par la suite et annoncera son ralliement au PJD avant de disparaître des écrans radars. Il n’a donc pas été candidat aux élections de 2011 mais il marquera son retour le 7 octobre prochain. Il sera en effet, dauphin de la liste du parti de la lampe conduite par Mohamed Najib Boulif à Tanger. A Fès, le retour de Radi Selouani est annoncé par le PAM.

Elu parlementaire plusieurs fois pour le compte du PJD, M. Selouani a fini par quitter avec fracas son parti avant d’annoncer son ralliement au PAM. Si l’ex-cadre pjdiste n’était pas candidat aux dernières législatives anticipées, il sera sur la ligne de départ le 7 octobre prochain pour le compte du PAM à Fès. Ce dernier devra également présenter un autre revenant. Il s’agit de Aziz Lebbar. Homme d’affaires connu notamment dans le secteur touristique, M. Lebbar ne s’est pas présenté aux élections de 2011 puisqu’il était tout simplement membre de la deuxième Chambre parlementaire.

Seulement voilà, M. Lebbar fait la Une des journaux un bon jour du mois d’octobre 2014 après une rixe avec le secrétaire général de l’Istiqlal devant les caméras des journalistes. Il finira par la suite par être expulsé du PAM avant de le réintégrer courant 2016 après un bref passage au Mouvement populaire une année auparavant. M. Lebbar tentera de revenir au Parlement le 7 octobre prochain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *