Un nouveau prêt accordé par la BAD: 112,30 millions de dollars pour l’infrastructure ferroviaire

Un nouveau prêt accordé par la BAD: 112,30 millions de dollars pour l’infrastructure ferroviaire

 «Ce prêt traduit encore une fois l’appui constant que la BAD ne cesse d’apporter à notre pays à travers sa contribution au financement des projets de développement économique et social».

La Banque africaine de développement (BAD) continue à prêter main forte au Royaume. Cette fois, il s’agit bien d’une centaine de millions de dollars prêtés au Maroc pour améliorer l’infrastructure de ses rails. Un encours garanti portant sur un prêt de 112,30 millions de dollars a été ratifié dans ce sens par Yacine Fal, représentante résidente de la Banque africaine de développement au Maroc, Mohamed Boussaid, ministre de l’économie et des finances et  Mohamed Rabie Khlie, directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF). Le prêt de la Banque africaine, dont le détail a été dévoilé vendredi 8 avril à Rabat, sera investi pour répondre aux besoins des trafics de marchandises et de voyageurs d’ici 2020. Le projet de renforcement d’infrastructure ferroviaire consistera également à améliorer la capacité d’accueil dans les gares entre Tanger et Casablanca, ainsi que la qualité du service offert sur ce même trajet.

Intervenant lors de la cérémonie de signature qui a connu également la présence de Aziz Rabbah, ministre de l’équipement et du transport, Mohamed Boussaid a souligné, à cet effet, la diversité des programmes de réformes et projets d’investissement structurants financés par la Banque africaine de développement. Il a également mis l’accent sur l’importance du volume des prêts consentis au Maroc depuis le début de la coopération entre les deux parties en 1970.

Ce partenariat  érige le Maroc en tant que premier bénéficiaire des concours de la plus grande institution financière du continent africain. «La cérémonie de signature consacre à nouveau le partenariat exemplaire qui s’est instauré au fil des ans entre le Maroc et la Banque africaine de développement. Ce prêt traduit encore une fois l’appui constant que la BAD ne cesse d’apporter à notre pays à travers sa contribution au financement des projets de développement économique et social», explique Mohamed Boussaid à ce propos. Le ministre de l’économie et des finances a saisi l’occasion pour énumérer les efforts déployés par le gouvernement en vue de mettre à niveau et moderniser les infrastructures et services de transports au niveau national. Le Maroc a, en effet, engagé plusieurs actions dans ce sens, comme il a ouvert des chantiers structurants afin d’accroître la compétitivité logistique  de l’économie nationale. Cet objectif ne peut être atteint que par la diminution des coûts de transport, et ce dans le cadre des échanges intérieurs et extérieurs du pays.

Pour rappel, la Banque africaine de développement compte à ce jour près de 29 opérations au Maroc. Ces projets représentent une enveloppe d’environ 1,53 milliard d’euros. Ces engagements cumulés traduisent  encore une fois la qualité et l’intensité du partenariat reliant le Maroc et la Banque africaine de développement en vue de mettre en place des projets de développement économique et social à forte valeur ajoutée.

Maryem Laftouty
(Journaliste stagiaire)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *