Autrement : Ces chances que la France gâche

Autrement : Ces chances que la France gâche

Parmi eux, les trois quarts sont d’origine maghrébine. Cela devrait constituer pour elle un atout fantastique. Celui d’une véritable collaboration avec les peuples d’Algérie, du Maroc et de Tunisie. Celui d’une ouverture à l’ensemble du monde musulman, soit presque le quart de l’humanité. Au lieu de cela, à quoi assistons-nous ? En permanence, les responsables politiques français (à droite surtout, mais certains leaders de gauche ont parfois tendance à jouer la même partition) se lamentent sur la réalité d’une «immigration» qui serait in-intégrable. En permanence, ils jouent à se faire peur avec un Islam qui menacerait les fondements du pacte laïc, lequel serait le fondement fragile de l’unité nationale. En permanence, des obstacles sont mis à une circulation équilibrée des personnes entre les deux rives de la Méditerranée. Les Français veulent pouvoir venir librement au Maghreb quand cela leur chante, mais les ressortissants du Maghreb sont rares à se voir accorder le droit de venir fouler le sol de la France. A quoi tout cela aboutit-il ? A une incapacité à comprendre les évolutions des sociétés du Maghreb, comme on l’a vu au moment de la révolution tunisienne, quand la France a cru pouvoir soutenir le régime de Ben Ali jusqu’au bout. A perdre chaque jour un peu plus de terrain dans le cœur des Maghrébins et sur les parts de marché. On parle de moins en moins français au Maghreb, et il y a bien longtemps que les grandes entreprises américaines ont dépassé les entreprises françaises dans la course aux grands chantiers. Tout se passe comme si la France, collectivement, n’était pas encore parvenue à se délester de sa culture coloniale. Elle ne parvient pas à voir dans les Maghrébins des partenaires aussi désirables que peuvent l’être les Allemands ou les Canadiens. Elle ne conçoit manifestement pas qu’elle peut, avec les peuples du Maghreb, tisser une véritable union comme cela a pu se faire avec les pays européens, dont la séparait pourtant parfois des siècles de haine et de guerre. Collectivement, elle donne le sentiment de ne pas pouvoir penser que les Maghrébins peuvent être complètement les égaux des Français au même titre que d’autres peuples. Pourtant, elle se targue encore souvent d’être le pays qui a apporté, avec la Révolution de 1789, l’idée d’égalité au monde! Une nouvelle preuve de ce mépris ( souvent inconscient ) à l’égard des Maghrébins ( ceux du Maghreb et ceux de France ) vient d’être encore donnée avec le débat sur «Islam et laïcité» que le président Nicolas Sarkozy et sa formation politique, l’UMP, avaient annoncé à grand bruit. Le projet est devenu un fiasco. Il a abouti à une division profonde de la droite, à la confusion à gauche, et à l’entretien d’un climat malsain dans toute la société. Seuls se montre gagnants Marine Le Pen et le Front National, crédités de davantage d’intentions de vote. Et les Maghrébins de France ont encore plus de mal à croire que ce pays pourra vraiment être un jour le leur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *