Autrement : jeunes Marocains du monde

Autrement : jeunes Marocains du monde

En février, le 26 ème Salon international de l’édition et du livre de Casablanca mettait à l’honneur, sur son initiative, les auteurs marocains «du monde». Les 24 et 25 juillet, toujours à Casablanca, était organisé par lui un colloque international sur le thème: «Sportifs marocains du monde, histoire et enjeux actuels», qui a regroupé une centaine de participants appartenant à des générations successives d’athlètes. Enfin, les 27 et 28 juillet, s’est tenu à Ifrane le premier Forum des jeunes Marocains du monde, organisé conjointement par le CCME et le ministère délégué chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger. Deux journées de travail qui ont rassemblé plus de cinq cents jeunes, âgés le plus souvent de 25 à 35 ans, venus d’une trentaine de pays d’Europe, d’Amérique du Nord, du Proche-Orient, d’Afrique subsahélienne et, bien entendu, du Maroc. Les participants ont représenté des visages très divers de cette jeunesse marocaine «du monde»: entrepreneurs, universitaires, artistes et écrivains, acteurs associatifs, élus politiques locaux, étudiants. Trois grands thèmes de réflexion étaient proposés : «Créer», «S’engager», «Entreprendre », qui ont été déclinés largement dans plusieurs ateliers comme dans les assemblées plénières. Le forum, ainsi, a permis à ces jeunes de narrer leurs expériences, de s’écouter et de s’enrichir mutuellement, de débattre et d’esquisser des stratégies. Lors de la séance de clôture, chacun a pu mesurer l’importance de ce qui avait été partagé, quand ont été citées toutes les propositions retenues par les différents groupes. Chez tous les participants, on a pu entendre l’attachement profond au Maroc, mais aussi le sentiment que leur pays d’origine bien aimé se montrait souvent décevant par rapport à leurs attentes. A l’occasion de ce forum, le CCME et le ministère délégué avaient commandé un sondage à l’institut français BVA sur les opinions et attentes des jeunes Marocains vivant dans six pays d’Europe: France, Espagne, Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Italie. 2610 personnes ont été interrogées, ce qui constitue un bel échantillon. Point de grandes révélations dans ce travail d’enquête, mais la confirmation que les jeunes Marocains de l’étranger manifestent à la fois une solide volonté de s’intégrer totalement dans les pays où ils vivent, et une fidélité sans faille au Maroc. L’immense majorité d’entre eux veut et sait vivre de manière harmonieuse l’appartenance à deux pays, quand bien même le Maroc ne leur paraît pas suffisamment attentif à leurs efforts, et les pays d’émigration se présentent trop souvent comme des terres de discrimination. Le monde contemporain fonctionne en réseaux qui ne connaissent plus les frontières nationales. A l’heure de la mondialisation, l’existence d’une importante diaspora se révèle, ainsi, comme une chance énorme pour notre pays. Jeunes Marocains du Maroc… et du monde, sont notre avenir plein de promesses.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *