Autrement : Produits halal en France, intégration ou désintégration?

Autrement : Produits halal en France, intégration ou désintégration?

Imprimées en couleurs sur grand format, elles mettaient en scène soit un bœuf charnu soit une poule dodue qui dressait la tête et tendait le cou. Un grand slogan donnait la signification : «Fièrement halal!». La campagne était signée «Isla Délice», la première marque de charcuterie halal en France, propriété de la société Zaphir qu’a créée en 1990, et que dirige, l’industriel Jean-Daniel Hertzog. Quelques semaines auparavant, une autre enseigne, Réghalal, une marque de deux ans d’âge qui est chapeautée par le groupe LDC, le numéro un français de la volaille, avait, si l’on peut dire, «déclenché les hostilités» en s’affichant sur mille quatre cents panneaux et dans des encarts dans les journaux. Le slogan était cependant moins agressif que celui de Isla Délice : «Régalez-vous!». A côté de ces «poids lourds» du halal dont on aura remarqué qu’ils ne sont pas issus de milieux musulmans, plusieurs autres sociétés, parmi lesquelles quelques sociétés créées et animées par des musulmans (comme le supermarché «Hal’Shop» créé à Nanterre), essayent de trouver leur place. L’an passé, Zakia Halal, une société créée dans les années 1950 en Algérie, mais passée depuis dans le giron du groupe Panzani, avait innové en communication en lançant une campagne publicitaire sur des chaînes de télévision nationales. Les grands groupes de distribution français ont lancé, ou lancent, leurs propres marques de produits halal: «Wassila» chez Casino, «Sabrina» chez Carrefour, «Al-Jayid» chez Intermarché. L’entreprise d’origine allemande LIDL a voulu ne pas rester en dehors. A l’ouverture du Ramadan, elle s’est offert plusieurs encarts publicitaires, en pleine page, sur des quotidiens, mettant en avant ses «parfums d’ailleurs». Parmi les produits retenus… trois bouteilles de vin, certes du vin marocain! Au sujet de cette compétition publicitaire, des journaux français ont employé l’expression : «match de l’été». On pourrait parler aussi de «guerre commerciale». Selon plusieurs études qui ont été menées ces dernières années, l’alimentation musulmane pèse plus de cinq milliards d’euros en France. Dans la période de crise économique grave que connaît le pays, le marché du halal est le seul à connaître une croissance impressionnante. Isla Délice, avec vingt-cinq millions d’articles écoulés chaque année, réalise à elle seule quelque cinquante millions d’euros de chiffre d’affaires ! Que pensent les citoyens français, musulmans et non musulmans, de ce développement et de cet affichage du halal? Une étude rigoureuse des réactions suscitées par la campagne publicitaire d’Isla Délice serait intéressante. Y compris parmi les musulmans, des voix se sont fait entendre pour dire qu’elles étaient choquées par le message agressif. On remarque cependant que les produits halal sont en train de se banaliser. Cet Islam là ne fait pas peur! Une nouvelle fois, on constate que l’intégration, y compris l’intégration religieuse, se fait par l’économique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *