Ce n’est pas toujours le 16…

Ce n’est pas toujours le 16…

Je ne sais pas à quoi il pensait à chaque fois en disant ça, mais s’il m’est revenu à l’esprit aujourd’hui, c’est parce que, justement, aujourd’hui le prix du carburant est remonté.

Depuis que notre gouvernement a instauré le système dit de « flexibilité », on a connu des hauts et des bas, et d’ailleurs plus de hauts que de bas.  Et puis, ces derniers temps, les tarifs à la pompe ont commencé à baisser presque systématiquement tous les 16 ou 30 ou 31 du mois. On était tous contents, et voilà qu’on décide à nouveau de donner un petit coup vers le haut, histoire peut-être de nous rappeler que trop de baisse tue la baisse.

C’est vrai que la tendance baissière ne pouvait pas être constamment continue, auquel cas on risquait un jour de faire le plein à l’œil ou même de recevoir en sus un cadeau. Cela dit, je pense avoir lu récemment que le prix du baril du pétrole n’allait plus désormais augmenter avant au moins 2020. Alors, M. El Louafa, qu’est-ce qui s’est passé ?

J’espère que ce n’est pas pour nous montrer à quelle sauce on va être dégustés quand, dès décembre prochain, les prix à la station seront totalement libéralisés. Rien que d’y penser, ça me donne froid au réservoir.

A Jeudi…

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *