C’était un bon festival. En gros…

C’était un bon festival. En gros…

La 15ème édition du Festival International du Film de Marrakech vient de s’achever, comme d’habitude, en grande pompe, mais avec un palmarès vraiment détonnant. Tout le monde attendait avec impatience le choix final du Jury présidé par le géant Francis Ford Coppola et chacun y était allé de ses pronostics qui se sont tous avérés à côté de la plaque. D’abord, l’Étoile d’Or qui a été décernée au film libanais «Very Big Shot».

Le Film est sympa et bien foutu, mais de là à mériter Le Grand prix… On disait de Coppola que c’est un grand ami des «Arabes», mais là, ce n’est plus de l’amour, c’est de la folie. Mais le clou du palmarès, c’est «Le Prix Spécial du Jury» qui a été attribué, pardon,  distribué, à tous les autres films sans exception.

Grosso modo, il  y avait 15 films sélectionnés et il y a eu 15 films primés. Qui dit mieux ? L’argument avancé à coups d’arguments enrobés d’empathie par le vénérable Président est pour le moins surprenant : c’est le cinéma qu’on prime et qu’on honore ! Ouais… Moi, je me demande si M. Coppola aurait osé faire cette généreuse distribution dans un autre Festival, comme par exemple, Cannes ou Berlin… Mais, c’est vrai, chez nous, c’est pas pareil…

Quel dommage !

A demain

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *