De toutes les couleurs : délicieuse procrastination

De toutes les couleurs : délicieuse procrastination

Cette manie qui consiste à reporter ce qu’on doit faire à plus tard, peut faire la différence entre un grand artiste et un artiste ordinaire. Le problème évident de la procrastination est qu’elle peut facilement devenir une habitude, mais le plus dangereux, c’est son côté agréable ! Bien sûr, on sait tous que c’est une perte de temps, mais si on se laisse aller et qu’on accepte son destin, on la trouve délicieuse. Pour se trouver des excuses, on dit que la procrastination est le signe des perfectionnistes, ceux qui n’aiment pas bâcler leur travail, et attendent le moment opportun pour bien faire. S’il est généralement agréable de n’avoir rien à faire, reconnaissez que, quand on en a la possibilité, il est parfois carrément exquis d’avoir beaucoup de choses à faire et de ne rien faire du tout ! Un peu comme une petite révolte, durant laquelle on trouve intéressant ou même excitant de ne pas savoir ce qu’est la prochaine chose qu’on ne va pas faire. Les blagueurs se demandent pourquoi faire aujourd’hui, ce que l’on peut reporter au lendemain. Et les plus gravement atteints de la procrastination se demandent, quant à eux, pourquoi faire aujourd’hui ce que d’autres peuvent faire le lendemain. Mais l’avenir n’est sûr pour personne. S’il arrive à tous les artistes de la Terre de passer par des moments de vide, de questionnement ou de recherche du parfait, il s’agit de ne pas y rester trop longtemps. De toute façon, on sait tous que le moment n’est jamais parfaitement adéquat pour bien faire. Alors pourquoi attendre? Pourquoi retarder une chose simple pour la rendre difficile, pourquoi remettre à plus tard une chose compliquée pour la rendre impossible ? A attendre le parfait, on risque souvent d’être déçu de ce qu’on réalise. C’est le travail qu’on n’a pas commencé qui est le plus difficile à réaliser. Le temps qu’on perd à rêver d’un éventuel succès futur a peut-être un énorme potentiel. En effet, les expériences de la vie nous enseignent que le fait d’attaquer quelque chose qu’on a tendance à vouloir éviter, peut aboutir à des résultats particulièrement intéressants. Ceux qui attendent de tout bien faire d’un seul coup ou attendent d’être parfaitement sûrs de ce qu’ils font, ne feront jamais rien ! On peut reporter des tâches pour plus tard, mais le temps, lui, ne se régénère pas. Le seul moment où l’on peut réellement agir est le présent car le temps qui passe va toujours dans la même direction, sans se retourner. La différence entre ceux qui veulent créer, et ceux qui créent effectivement, c’est que ces derniers se lèvent chaque matin et créent ! L’ingrédient essentiel de la réussite en art comme partout ailleurs, c’est de se lever et réaliser ce qu’on a à accomplir ! «On ne peut pas construire une réputation avec ce qu’on compte faire.» (Henry Ford).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *