De toutes les couleurs : Il n’y a pas de limite

De toutes les couleurs : Il n’y a pas de limite

Je sens que dans une à deux décennies,  le Maroc, cette terre privilégiée où s’exhalent mille parfums, où éclatent mille couleurs et où naissent des artistes chaque jour, verra un de ses artistes s’élever au rang des plus grands esprits de l’histoire humaine !
Mais, j’ai aussi le désagréable sentiment qu’un petit sourire moqueur est en train de se dessiner sur certains visages…
Non, je ne suis ni trop rêveur ni trop idéaliste. Je suis réaliste.
Si je vous disais que la prochaine navette spatiale ou que le concurrent de Airbus380 serait fabriqué et décollerait bientôt du Maroc, là oui, je vous accorderais le privilège de vous moquer de moi. Car pour faire décoller une navette spatiale, il faut non seulement de grands esprits, mais aussi une infrastructure hors du commun, une organisation impeccable du travail en équipe. Et ça, visiblement, nous en sommes encore loin. Surtout pour le travail en équipe qui, chez-nous se traduit plutôt par une franche destruction mutuelle. Mais cela s’arrangera, il n’y a aucun doute là-dessus, sauf que vous et moi ne serons probablement plus là pour en témoigner… Cependant, pour faire un ‘méga-artiste’, cela nécessite un grand esprit certes, mais pas l’infrastructure d’une agence spatiale!
Avec la disponibilité des matériaux, et l’abondance d’acteurs culturels de mieux en mieux organisés, c’est sûr que cela arrivera. Sûr qu’un artiste marocain arrivera à universaliser son œuvre au point d’influencer le cours de l’histoire de l’art!
J’ai confiance en l’art marocain ; cet art qui n’est pas un, mais pluriel, multiple, universel, à l’image de son histoire et de son peuple… Matisse, Majorelle, Delacroix et bien d’autres le savaient.
Au milieu de cette nébuleuse d’artistes de tous genres et de toutes capacités, il y aura bien un esprit capable de se transformer en noyau dur de l’art mondial !
Un artiste qui n’a cure des complexes d’infériorité hérités du passé. Un artiste qui sait se défaire de toutes les rigidités mentales dans lesquelles il a grandi. Un artiste qui travaille sans jamais cesser de chercher, remettant continuellement son art en question. Maîtrisant sa technique et connaissant parfaitement le système de production et de diffusion artistique, ainsi que les enjeux philosophiques, économiques, politiques, sociaux et culturels du pays. Un artiste qui sait que les dons naturels sont comme les plantes : il faut les arroser pour qu’elles poussent. Un artiste qui sait que rien ne vient facilement et qu’on ne réalise que ce qu’on est déterminé à réaliser. Un artiste en permanente compétition avec lui-même, avec son niveau intellectuel précédent. Un artiste déterminé et tenace !
«Ma force vient de ma ténacité», disait Louis Pasteur. Un artiste qui ne se contente pas de la moyenne. Qui sait que l’Homme est capable de ce qu’il ne peut même pas imaginer ! Qu’il n’y a pas de limite à l’ingéniosité humaine ! Pas de limite à ce que l’on peut réaliser. «Sky is the limit», disent les Anglophones.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *