De toutes les couleurs : inévitables influences

De toutes les couleurs : inévitables influences

Mais on oublie que l’influence est un phénomène naturel. Tous les artistes sont influencés par leurs contemporains ou leurs prédécesseurs. C’est inévitable! De sérieuses études montrent que, à quelques spécimens particulièrement résistants près, nous sommes tous influençables. D’ailleurs, ceux qui ne sont pas influençables dans certaines situations, le sont dans d’autres. Cela veut dire que si une majorité de gens confirmait un fait (même si ce fait était faux), les trois-quarts de la minorité suivraient. Prenez par exemple un groupe de dix personnes. Demandez à six d’entre elles (qui sont au courant de l’expérience) d’affirmer que telle couleur est plus intense que telle autre, sachant que c’est faux. Vous verrez alors la moitié ou les trois-quarts de la minorité, qui n’est pas au courant de l’expérience, abonder dans le même sens, et ce, généralement, malgré le doute qui persiste du fait que l’expérience est très simple. Les individus craignent la désapprobation sociale. Dans le cas d’un groupe, on dit que la majorité plaide en faveur de l’exactitude de l’opinion exprimée. «La plupart des gens ne sont pas eux-mêmes. Leurs pensées sont les opinions d’autres gens, leurs vies des imitations et leurs passions des citations», disait Oscar Wilde. On nous conseille souvent d’être sélectifs dans nos influences externes, mais nous ne pouvons pas éviter les dizaines d’autres influences subtiles qui nous entourent. Tout le monde a, plus ou moins, de l’influence sur nous, pas uniquement les gens d’influence. C’est pareil en art. S’il n’y avait pas d’influences, on ne parlerait pas de courants, d’écoles, de mouvements ou de tendances artistiques. L’influence exercée par un groupe d’artistes sur chacun des artistes a pour conséquence de lui imposer ses règles dominantes en matière d’attitude et de conduite, ce qui peut entraîner des changements dans son comportement, ses opinions et même sa créativité. On est influencé par les peintures qu’on voit dans les livres, sur Internet, dans les galeries et dans les musées ; pas seulement à cause de la réussite dont ils font preuve mais aussi pour toutes les possibilités qu’elles nous suggèrent et pour leur capacité d’exciter notre potentiel créateur. Ces influences, souvent subliminales ou très subtiles, peuvent changer la façon dont nous voyons ou faisons les choses. Un photographe connu, dont le nom m’échappe, disait que l’on ne fait pas de photographies uniquement avec un appareil, mais aussi avec tout ce qu’on a vu, ce qu’on a lu et ce qu’on a entendu. Notre art est influencé par tout ce que nous voyons, sentons, touchons, disons ou entendons. Nous sommes donc évidemment influençables. Mais n’oublions pas que, pour réaliser une œuvre d’art, il est nécessaire de disposer de sentiments particulièrement fins pour pouvoir canaliser toutes ces influences.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *