De toutes les couleurs : L’art photographique

De toutes les couleurs : L’art photographique

Ils se demandent comment un photographe peut imposer sa vision personnelle en utilisant un appareil photographique qui n’est qu’une machine! Dans mon expérience personnelle, le dernier de mes doutes s’est dissipé en 1994 lorsque j’ai fait la connaissance d’un photographe professionnel. Son appareil ne le quittait jamais. Il avait constamment les yeux à la recherche de quelque chose. C’était comme une maladie dont il ne pouvait se débarrasser. Et les résultats étaient impressionnants. Des images prises exactement au bon moment, pas une seconde trop tôt ni trop tard. Je compris alors que la photographie était un art à part entière, car le plus important n’est pas l’appareil mais l’œil. Tout le monde regarde mais peu de gens sont capables de voir. Je pense que la photographie est l’art de voir alors que la peinture est l’art de faire voir. L’invention du Daguerréotype au début du XIXème siècle a révolutionné la perception du monde. Son influence sur les artistes-peintres est indiscutable. L’histoire de l’art montre que depuis l’invention de la photographie il y a eu une influence déterminante sur la composition des tableaux. La photographie est l’alliance de l’art et de la science. C’est un moyen, pas une fin en soi. Elle est différente des autres moyens d’expression. Elle existe donc par et pour elle-même. On dit qu’elle est facile parce qu’on ne garde que les meilleurs tirages, mais on oublie que le fait de ne prendre que des photographies satisfaisantes signifie que le photographe n’essaie rien de nouveau. L’appareil est au photographe ce que le pinceau est au peintre. Dans les mains de l’artiste, cet outil permet d’exprimer une individualité, des pensées et des sentiments particuliers. Les photographes ne s’arrêtent jamais d’observer, de regarder, de voir et de penser à ce qu’ils voient. Et ce, même en dehors des heures de travail. Le photographe ne sait jamais sur quoi il va tomber. Son art est donc de pouvoir mesurer, grâce à l’intuition et à la spontanéité, l’importance d’un événement en une fraction de seconde. Il faut avoir beaucoup observé et regardé pour savoir détecter l’extraordinaire potentiel des choses simples. L’artiste-photographe contrôle la lumière et l’exposition, développe le film et l’imprime. En ce sens, la photographie n’a rien à envier à la lithographie ou à la gravure. Le fait que le photographe intervienne à chaque étape fait de la photographie un art et du photographe un réel artiste. Bien exposer, bien imprimer, être bon technicien de la photographie, ne suffit pas, il faut posséder une certaine étincelle car l’appareil photographique ne fait pas le photographe. De même qu’il ne suffit pas de posséder un instrument de musique pour être musicien.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *