Des couvertures tissées coeur

Des couvertures tissées coeur

Ou quand le virtuel débouche sur du concret, du réel et une véritable mobilisation sur le terrain ! Tout est parti d’une idée partagée sur facebook par 3 dames de cœur : Khouloud Kebali, Nadia Bennani et Hafssa Aherdan, et qui en quelques jours allait entraîner une avalanche d’adhésions –quelque 1600–, la mise sur pied d’une petite équipe pilote et un effet «boule de neige» qui allait mener cette idée jusqu’à nos compatriotes de l’étranger. En effet, ce week-end la population la plus fragile de petits villages de la Région de Midelt a vécu un moment de solidarité spontanée dont ils garderont longtemps le souvenir. La petite équipe du groupe facebook «SOS couvertures 2012» et ses ami(e)s  avait en effet rendez vous avec eux dimanche, pour leur remettre les couvertures, les vêtements chauds, les stères de bois… récoltés en quelques jours par une mobilisation citoyenne sur les réseaux sociaux. Facebook (et ses semblables) est avant tout un fabuleux moyen de communication, un formidable espace de rencontres mais ne peut et ne doit remplacer «le terrain», la vraie vie, le contact avec la réalité…Combien de profils sur les réseaux sociaux se contentent de commenter, d’analyser, de critiquer… sans jamais mettre les mains dans le cambouis et se confronter aux vérités de la proximité… Il y a tellement loin de l’écran d’un PC à la réalité de nos concitoyens dans les quartiers, les communes rurales, les bidonvilles ! Et bien cette équipe de SOS couvertures et ses amis ont fait la preuve que lorsqu’ Internet est utilisé en tant qu’outil –intelligent- il est capable de produire le meilleur. Ces femmes et ces hommes qui ont su éviter les pièges de la pipolisation et éviter les écueils du piratage – car inévitablement certain(e)s en quête de «gloire», bien vaine et éphémère d’ailleurs, ou d’autres avides de gains sur le dos des démunis, ont bien tenté de détourner leur action – ont su donner corps et cœur à une opération de solidarité comme notre population est capable d’en mener lorsqu’elle est en confiance. Qu’ils en soient non seulement félicités mais aussi remerciés car ainsi ils redonnent une réelle crédibilité à la mobilisation facebookienne, ils redonnent ses lettres de noblesse à l’action humanitaire spontanée dont bien des exemples avaient terni «l’aura» et donnent un superbe exemple à notre jeunesse en mal de confiance, de repères et de «héros ordinaires», c’est-à-dire issus de la population elle-même. J’ai pu sentir l’impact de cette opération sur les jeunes de Maroc + avec qui je travaillais ce week-end sur l’initiative qu’ils préparent, et qui quelque part rejoint la démarche de l’équipe de SOS couvertures, en ce sens où ils cherchent à donner des images valorisantes, des repères identitaires à notre jeunesse. Tant «SOS Couvertures 2012» que le «Mouvement Maroc+» actifs sur facebook s’efforcent de faire le lien entre le virtuel et le réel, il faut les soutenir, les encourager et les aider dans cette entreprise, car si l’on déplore la sclérose de notre paysage politique, croyez moi notre paysage associatif a bien besoin lui aussi d’ être «secoué», rénové, réorienté vers le terrain. Rejoignons les !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *