Documenteur

Documenteur

Nous avons tous pu mesurer à quel point  –une fois le documentaire diffusé– les Marocains avaient vu juste, ce «documenteur» aura été aussi vain que ses donneurs d’ordre, et alors que les protagonistes espéraient semer le trouble, il aura eu pour effet de renforcer encore la cohésion autour du Souverain.

Tout a été dit sur le documentaire de France 3 : ses approximations, ses bidonnages, ses fausses images et les propos recuits dans une rancœur confite des intervenants. Dépassons donc la pure volonté de nuire de ce qui s’apparente à un désir et une revanche pour réhabiliter la ci-devant journaliste d’investigation Gracié – qui d’ailleurs n’aura abouti qu’à la discréditer un peu plus – pour nous intéresser à ce que cela a eu comme impact chez nous.

Le fait remarquable est tout d’abord la vigueur et l’ampleur de la réaction des Marocains : unanimement et spontanément ceux-ci ont «pris la défense» du Souverain dès l’annonce par les sites d’info de la diffusion de ce pamphlet. Sans concertation, et de façon naturelle, les citoyen(ne)s, Marocains du Monde inclus, ont dénoncé ce qu’ils pressentaient être  – juste par l’annonce des noms des protagonistes – une immense mascarade, et ont dressé une sorte de barrière de protection autour de leur Roi. C’est un phénomène dont chacun doit mesurer l’importance, la population – notamment via les réseaux sociaux – est montée au créneau spontanément ! Oh bien sûr quelques-uns ont trouvé bon de s’étonner que l’on critique un documentaire que l’on n’avait pas encore vu, mais ce sont eux qui n’avaient rien compris et qui d’ailleurs ont été vite mis hors-jeu, car c’est de tout autre chose qu’il s’agissait: dans leur bon sens les Marocains ont compris le piège dans lequel on voulait les enfermer, le générique et le communiqué publiés avant la diffusion du documentaire annonçaient la couleur. D’ailleurs les Marocains, de par leur réaction, ont pris de court cette (soi-disant) intelligentsia qui tourne en dérision ces citoyens qui expriment leur patriotisme, leur amour du Roi…et qui ne voudrait voir en eux que des «demandeurs de grimas»…
Quel mépris !

Quel aveuglement également, ces «intellectuels» n’ont fait que montrer une fois de plus à quel point ils sont coupés du peuple et dépassés par les nouvelles générations… D’autant plus que cette «intelligentsia» doit s’estimer fort heureuse d’avoir ce Roi et d’avoir ces Marocain(e)s…
En fait c’est la population, ce sont les internautes : les Marocains sont des millions sur Facebook qui ont donné de la voix, laissant d’ailleurs nombre de politiques à leur mutisme !

Bref, nous avons tous pu mesurer à quel point – une fois le documentaire diffusé – les Marocains avaient vu juste, ce «documenteur» aura été aussi vain que ses donneurs d’ordre, et alors que les protagonistes espéraient semer le trouble, il aura eu pour effet de renforcer encore la cohésion autour du Souverain. Quelle crédibilité accorder à des participants qui pour la plupart vivent dans un pseudo exil – doré – et sont restés accrochés à des règlements de comptes hors du temps, quelle crédibilité pour ce documentaire qui truque images et sous-titres ?
Au Maroc de nos jours, nos talentueux slameurs, nos jeunes rappeurs, nos blogueurs renvoient ces donneurs de leçons à l’ère des dinosaures, qui de plus se trompent lourdement de cible : le Roi est celui qui, dans chacun de ses discours, dénonce avec virulence tous les manquements, toutes les tares de notre classe politique et de notre société…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *