Forums populaires

Forums populaires

Incroyable ébullition que celle qui règne depuis quelques semaines dans les réseaux sociaux au Maroc, alimentée bien entendu par la série d’événements, d’incidents, parfois de scandales, qui viennent secouer la société. Il est certain que tout ce qui est dit, écrit, posté, publié sur les « murs », les pages officielles, les blogs, sites et autres espaces virtuels d’expression n’est pas toujours bon à prendre. Certains, voire une impressionnante majorité, profitent de ces espaces pour régler des comptes et s’adonner au lynchage en public. Mais en parcourant cet univers devenu une vraie agora, on tombe également sur de bonnes paroles, des propositions sensées, des avis et points de vue pertinents, pragmatiques… Et ce n’est pas un hasard si une bonne partie de la classe politique, des responsables et de ceux qui gèrent aujourd’hui la chose publique scrute ces réseaux à longueur de journée.

Malheureusement, la plupart fait de la veille plus pour surveiller son image sur les réseaux et répondre en cas d’attaque contre son petite personne. Et si on s’inspirait un peu de ce magma d’idées et de propositions ? Evidemment, il ne s’agit pas de prendre pour argent comptant tout ce qui est proposé tant parfois il relève de l’utopie et de l’irréalisable. Mais certaines propositions peuvent constituer des pistes sérieuses de réflexion. On a vu, entre autres exemples, certains soutenir la thèse selon laquelle l’origine de tous les maux ce sont les élus. Qu’ils soient locaux ou parlementaires et que, par conséquent, l’Etat central, à travers le ministère de l’intérieur, devrait reprendre totalement la main sur la gestion des villes.

Pas si infondée comme thèse. On a vu également défiler sur les réseaux une multitude de propositions, comme le retour au service militaire obligatoire, l’éducation sexuelle dans nos écoles, le travail utile des détenus…
Dans tous les cas, et indépendamment du sérieux ou non de ces milliers de propositions et réflexions, une chose est sûre : ce flot qui se déverse dans les réseaux, en plus d’être un gisement d’idées, est la preuve irréfutable que la société marocaine, contrairement à ce qu’on peut penser, a un besoin pressant de s’affirmer, de s’exprimer, d’extérioriser, de dialoguer… et si les pouvoirs publics pensaient sérieusement à organiser des forums populaires réels pour de vrai ?
Ce serait peut-être le début de cette révolution culturelle que tout le monde appelle et attend depuis des lustres…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *