France-Maroc : La force des sentiments

France-Maroc : La force des sentiments

Maintes fois encensées, les relations entre le Maroc et la France méritent encore mieux que les clichés souvent utilisés pour les décrire. Humains, affectifs, culturels, économiques, politiques…tout lie ces deux pays frères. Je sais bien qu’habituellement cette expression est utilisée pour parler d’un autre pays arabo-musulman, pourtant c’est bien à la France qu’elle colle le mieux.
Frères nous le sommes car tous les sentiments qui traversent une fratrie caractérisent notre relation : ressemblances, différences, complicité, embrassades, fâcheries…bref les liens familiaux et humains tissés entre autre par tous les binationaux, couples mixtes, enfants en commun, expatriés, immigrés…constituent un maillage indestructible sur lequel se bâtissent toutes les autres relations ! Pas de complexes, pas de dépendance, mais une multitude de fils invisibles qui irriguent simultanément les 2 nations.
Sans doute existe-t-il quelques voix qui veulent croire –ou faire croire- que le Maroc et la France devraient être antagonistes, et voient en tout Marocain qui revendique sa francophilie un membre d’un bien inutile «cheval de Troie», c’est qu’ils n’ont rien compris à la force des sentiments.
Toute famille marocaine a un lien humain avec la France, tout Français porte une part du Maroc en lui, c’est pour cela que les spéculations récentes sur un éventuel «tropisme algérien» du président Hollande sont vaines…D’ailleurs pourquoi s’inquiéter d’éventuelles bonnes relations entre la France et l’Algérie ? Elles ne seront jamais au détriment du Maroc, elles peuvent seulement être complémentaires : les  derniers voyages de F .Hollande chez notre voisin et de JM. Ayrault chez nous le montrent bien, en effet celui du Premier inistre français a-t-il été «secondaire» par rapport au déplacement  présidentiel ? Certainement pas ! Empêtrée dans un ressentiment qu’elle ressasse à l’envie, incapable de dépasser certains poncifs, vivant en quasi autarcie l’Algérie n’a pas su –et ne sait pas-établir  une relation décomplexée avec la France, à tel point que nombre de jeunes «d’origine algérienne» vivant dans l’Hexagone depuis des générations continuent de cultiver un sentiment de revanche vis-à-vis de la France, pourtant leur pays, alors que –par exemple- l’ambassade de France au Maroc, très active, peut organiser en toute fraternité pour tout responsable français en visite au Maroc, de multiples rencontres avec les forces vives de la jeunesse marocaine où les échanges sont francs, fructueux et totalement amicaux. Ceci est pour moi une illustration ô combien significative de la différence des relations. Tout est dit dans cet exemple !
Les jeunes générations de Marocains, au Maroc, n’ont jamais été élevées dans le mythe d’une vengeance à prendre et les jeunes Français qui ont grandi avec de jeunes d’origine marocaine en France se sentent chez eux dès qu’ils viennent au Royaume…A nos 2 nations de savoir inventer les voies de l’avenir et innover tant nos destins ont et auront une influence capitale sur l’ensemble du pourtour méditerranéen… il n’y a guère de craintes à avoir, les 2 peuples seront toujours là pour montrer la force des sentiments.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *