Hors-jeu : Distinctions symboliques

La fédération sénégalaise de football va augmenter de 50 pour cent les primes accordées aux clubs primés dans les compétitions nationales. Dorénavant les équipes vainqueurs d’une compétition nationale recevront 255 000 dirhams au lieu de 170 000 dirhams perçus auparavant. Ce sont l’équipe sacrée championne et l’équipe vainqueur de la coupe nationale qui bénéficieront de ce subside. Selon le vice-président de la fédération sénégalaise, cette mesure entre dans le cadre de la revalorisation des compétitions nationales. On comprend maintenant pourquoi l’équipe nationale sénégalaise s’est qualifiée pour la coupe du monde aux dépens du Maroc. Le progrès considérable réalisé par le football de nos amis sénégalais ne pouvait être le fruit d’un hasard. Il n’y a pas longtemps, les Lions sombraient dans l’anonymat et n’avaient plus de droit de cité même au niveau continental. Au lieu de sombrer dans la rhétorique stérile, les dirigeants de la fédération ont entrepris une véritable réforme de leur football. Cela a pris du temps, mais les résultats n’ont pas tardé à venir pour se qualifier pour la première fois au Mondial et retrouver en même temps la CAN. Et ce qui est intéressant dans le football sénégalais, ce sont ces primes accordés aux équipes victorieuses de la coupe et du championnat. Pour la petite histoire, les équipes marocaines détenteurs de la coupe du trône ou du titre de champion ne perçoivent pas le moindre Kopeck. C’est triste de le dire mais le Maroc qui était considéré comme le porte drapeau de l’Afrique ne cesse de cumuler du retard par rapport à ses pairs du continent noir. Il ne faut point s’en étonner puisque la fédération ne fait rien pour motiver les équipes méritantes qui remportent le championnat ou la coupe du trône.
Heureusement que le symbole de la coupe du trône incarné par SA Majesté le Roi, pousse les joueurs et les dirigeants à se défoncer pour arriver en finale. La grande émulation pour la coupe du trône est de pouvoir rencontrer le souverain qui fait honneur aux joueurs et aux dirigeants en présidant la finale.
Autrement le champion du Maroc ainsi que le vainqueur de la coupe du trône ne sont pas récompensés pour leurs efforts. Si maintenant on ne comprend pas pourquoi le niveau de notre football a baissé, c’est qu’il y a anguille sous roche.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *