Hors-jeu : Divagations sud-africaines

Etre indifférent à la chance est une grande vanité, quel que soit l’enjeu. Même une organisation de la Coupe du monde. Il semblerait que la chance écarte de plus en plus ses lèvres dans un sourire complice adressé au dossier de candidature marocain. Après l’acharnement médiatique de nos frères égyptiens, c’est au tour de l’Afrique du Sud de manifester son irritation à l’égard de ce que l’on peut qualifier de la bonne impression laissée par le dossier marocain après la visite de la commission d’inspection de la FIFA. Le président sud-africain Thabo Mbeki, qui sera en France dans quelques semaines, compte bien demander des explications au président Jacques Chirac. S’il est vrai que M.Chirac eût déclaré le 11 octobre dernier à Rabat, lors d’une visite d’état, qu’il ferait tout son possible pour que la France soutienne le projet marocain pour la Coupe du monde, il n’en demeure pas moins que c’est le comité exécutif de la FIFA qui décidera si la coupe du Monde sera organisée au Maroc ou ailleurs en Afrique. Ainsi, une campagne, se voulant visiblement dissuasive, est lancée contre la France en Afrique du Sud. Le comité de candidature sud-africain pour le Mondial-2010 a demandé à M. Mbeki de protester auprès du président Chirac. C’est The Sowetan, le quotidien le plus lu dans la communauté noire et celui dont la couverture footbalistique est la plus étendue, qui ouvre le bal : En grande manchette, le quotidien en question titrait « La bombe française pour 2010 », relayé par un autre support qu’est The Citizen qui soulignait « la France change les règles du jeu dans la course à la Coupe du monde ». Dans ce genre d’affaire presque tout est erreur ou préjugé. L’homme aime mieux agir, que penser. Il aime mieux croire, qu’examiner. Le doute est un tourment pour lui, et son esprit ne peut se tenir en suspens. Cependant, il n’y a pas longtemps, le comité de candidature sud-africain pour le Mondial-2010 clamait partout que le dossier du pays du Cap était de loin le plus consistant. Avec des infrastructures hors normes et une passion locale pour le football qui date de seulement quelques années, l’Afrique du Sud n’avait-elle pas raté l’édition 2006 que d’un cran ? Et contre la grande Allemagne de surcroît. Alors pour quelles sont les raisons de cette soudaine inquiétude ? A moins que le dossier marocain soit réellement pris en haute considération, comme il commence à se murmurer dans les coulisses des Confédérations continentales de football. Le même comité de candidature sud-africain pour le Mondial-2010 demande officiellement, à présent, à M. Mbeki de protester auprès du président Chirac, selon le quotidien The Sowetan. C’est lorsqu’il y a trop à dire qu’il faut s’efforcer d’être le plus court possible. Un préjugé, c’est une vérité qu’on affirme trop. Il y a des vérités partout, mais il ne faut pas trop y croire, n’y surtout y tenir. En réalité, aucun des pays-candidats n’imaginait, avant la visite de la commission de la FIFA, que le Maroc entier est autant mobilisé pour avoir cette organisation. Maroc 2010 : allez de l’avant, il semble que vous êtes sur la bonne voie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *