Hors-jeu : Israël débouté par l’UEFA

L’Union Européenne de football (UEFA) a décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre le déroulement des compétitions en Israel à cause du climat d’insécurité qui y règne. Cette prise de position ferme et courageuse a été prise malgré les multiples et fortes pressions menées au plus haut niveau par Israel sur l’UEFA, l’AC Milan et son président Silvio Berlusconi. À l’origine de cette escalade politico-sportive, le match de la coupe de l’UEFA qui devait opposer le 14 mars l’équipe israélien Hapoel de Tel Aviv à l’AC de Milan.
Toute l’armada israélienne et le lobby juif à l’étranger se son mobilisés pour obliger l’instance sportive européenne et le président du conseil italien à revenir sur leur décision. Le Premier ministre Ariel Sharon et son ministre des affaires étrangers Shimon Pérès ont téléphoné au Premier ministre italien pour lui demander d’intervenir. Le président de l’UEFA, Lennart Johansson, a bravé cette intrusion en force des dirigeants israéliens en déclarant qu’il est déterminé à ne pas céder aux pressions. Tout cela parce qu’on a décidé de faire disputer un match de football dans un terrain neutre étant donné la gravité de la situation en Israel . le rabbin de Milan est lui aussi intervenu dans cette affaire, mais lui a eu au moins le bon sens de dire la vérité. Il a déclaré qu’il peut comprendre la décision de l’UEFA étant donné que la situation en Israel est vraiment dangereuse. Seul le sanguinaire Sharon n’est pas de même avis puisqu’il a publié un communiqué dans lequel il affirme que la décision de l’UEFA est très grave et qu’il est nécessaire d’oeuvrer pour la changer. Décidément Israel voit les dangers partout même dans les décisions des instances internationales de football pour paniquer et sortit l’artillerie lourde.
Tous les dirigeants de l’Etat hébreux sont en état d’alerte et usent de tous les moyens pour faire joueur Tel Aviv-Ac Milan. Peine perdue puisque les dirigeants de l’UEFA et Berlusconi, le propriétaire de l’AC Milan n’ont pas cédé au chantage et à la pression politique des Israéliens. Un bon point et un courage qu’il faut saluer de la part de l’instance européenne qui a fait mieux que les politiques qui plient l’échine à chaque fois que le lobby juif bouge. Finalement l’UEFA a fait mieux que l’ONU, l’UE, la ligue arabe, l’OCI et les autres institutions qui n’ont jamais réussi à infliger à Israel les sanctions qu’il mérite.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *