Hors-jeu : La commission des restrictions

Le bureau fédéral s’est réuni jeudi dernier pour étudier tous les problèmes de notre football. En l’espace d’un tour de table, nos experts ont expédié tous les dossiers sans se heurter au moindre problème. La seule action concrète de nos décideurs est la publication d’un long communiqué où il est fait état de tous leurs palabres.
Ce communiqué fut adressé comme d’habitude à la MAP qui en a fait une longue synthèse. Ce qui est étonnant c’est que ce même communiqué a été publié le même jour et dans son intégralité par notre confrère « L’opinion ». Comme quoi la fédération a des préférences en communiquant avec certains médias et en boycottant d’autres. Notre ami, Mohamed Moufid, secrétaire général et porte-parole de la FRMF innove vraiment dans ses relations avec la presse. On ne peut pas affirmer que les choses sont restées en l’état depuis qu’il a retrouvé sa fonction après sa démission.
Non seulement la fédération communique mal, mais elle continue à différer toutes les décisions à un avenir constamment reporté. La seule innovation, et elle est de taille, c’est la prolifération des commissions qui sont constituées à jet continu pour n’importe quel sujet. Comme disait l’autre, pour enterrer un problème, il n’y a pas mieux que de le confiner dans le labyrinthe d’une commission.
Apparemment le bureau fédéral a parfaitement compris l’efficacité des commissions puisqu’il en a constitué pas moins de quatre lors de sa dernière réunion. Comme il en existe beaucoup dans la fédération, on a trouvé l’appellation exacte pour les différencier des autres : commission restreinte. Génial ! Ainsi la première a été créée pour arrêter l’ordre du jour de la réunion du conseil fédéral consultatif. La deuxième est chargée de mettre en oeuvre le projet du règlement intérieur de la fédération. La troisième a pour objectif de préparer une réunion avec la Rabita Nationale de football, consacré au maintien du système d’accession et de relégation. Enfin la quatrième commission a été constituée pour mener une enquête sur les problèmes qu’a connus le tournoi L.G.
Il faut reconnaître que les membres fédéraux ont fourni beaucoup d’efforts intellectuels et physiques pour constituer ces commissions. Mais il serait plus prudent, afin que ce travail ne soit pas vain, que la fédération constitue une cinquième commission restreinte pour faire le suivi de toutes les autres commissions. On pourrait l’appeler, par exemple, la commission des restrictions.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *