Hors-jeu : La Fédération annule

Il était une fois un bureau fédéral qui a marqué son temps en donnant à notre football un rayonnement sans précédent. L’équipe nationale a tellement crevé les écrans qu’elle n’a pu répondre aux sollicitations des sélections les plus réputées de la planète. Aussi faut-il annuler, en son temps, toute rencontre susceptible de chambouler le calendrier rationnel élaboré par la fédération.
C’est ainsi que le bureau fédéral a respecté d’abord la hiérarchie inversée en commençant par l’équipe nationale Junior. Celle-ci, qui devait se déplacer au Mali pour rencontrer son homologue malienne, n’ira plus à Bamako. La sélection dirigée par l’entraîneur, Fethi Jamal, aura ainsi évité un déplacement très fatigant et qui, en plus, ne prête pas à conséquence si l’on se réfère à la qualité de jeu de nos ex-adversaires.
Tant mieux pour nos jeunes joueurs qui avaient besoin de se reposer en attendant la coupe d’Afrique prévue l’année prochaine au Burkina Faso. Il est d’ailleurs fort probable que l’équipe nationale ne participe pas à cette compétition pour éviter toute contamination de nos joueurs par les maladies tropicales.
Certains diront que la coupe d’Afrique est qualificative pour la coupe du monde qui se déroulera la même année dans les Emirats Arabes unis. Oui mais, qui nous dira que d’ici l’année prochaine, la FIFA ne changera pas ce système, voire n’annulera pas tout simplement cette compétition enfantine. Comme Joseph Blatter est très occupé par les élections et surtout par les multiples affaires qu’il a sur le dos, il ne va pas tomber dans ce jeu d’enfants. C’est pour cela que la FRMF vient d’annuler la concentration de l’équipe nationale Senior qui devait commencer hier. Ce faisant il n’est plus question d’aller à Las Palmas où les protégés de l’ombre Cuelho devaient affronter le club local. Quand on a un entraîneur fictif, il est normal d’annuler une rencontre de surcroît amicale et ne servant qu’à préparer le néant. Il faut annuler le plus rapidement possible une quantité de rencontres et de décisions fédérales pour ne pas tomber dans le ridicule.
À commencer par le communiqué dans lequel le bureau fédéral avait reporté la 26e journée du GNFI pour un voyage de rêve à Las Palmas. Et comme c’est la période des soldes et des liquidations totales, le bureau fédéral pourrait bien annuler la fédération. Par les temps qui courent, on est certain que personne n’est capable de critiquer cette décision pertinente et opportune. À part ceux qui ne savent ni gérer, ni lire ni écrire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *