Hors-jeu : Merci Younès

C’est le marathon du siècle que l’inusable Younès El Aynaoui a effectué contre l’Américain Andy Rodick en quarts de finale de l’Open d’Australie. Ce match, qui a duré plus de cinq heures, a été ponctuée par un Tie Break soldé par un score phénoménal de 21 à 19.
Époustouflante condition physique d’un joueur de 31 ans qui a tenu tête au prodige du tennis américain âgé à peine de 20 ans Le public australien, et à travers le petit écran, le monde entier s’est régalé face au plus long suspens du tennis mondial. Ce match qui a tenu en haleine tous les Marocains dans les cafés, dans les maisons et dans les rédactions des journaux, restera gravé dans nos mémoires.
Younès El Aynanoui n’a rien perdu, il a tout gagné : le courage, la force, la technique et le respect du public et surtout de son adversaire du jour. Ce n’est pas tous les jours que l’inoubliable Mc Enro descend sur les courts pour interviewer les deux tennismen. D’abord c’est rare à ce stade de la compétition que les deux adversaires s’adressent au public même à travers une chaîne de télévision. Ensuite le grand Younès a reçu de Mc Enro le plus beau cadeau qu’il n’ait jamais eu à travers une question qui en dit long sur la longévité de ce joueur phénoménal : Comment pouvez-garder une excellente physique à l’âge de 31 ans ? Quand un grand champion de l’envergure de l’éternel rebelle du tennis mondial s’étonne de cette performance, c’est que notre Younes national est un grand parmi les grands.
Nous vous l’avons dit quand il s’est qualifié aux quarts de finale, ce champion reste d’une humilité et d’une courtoisie qui dénotent la grandeur, la bonne éducation et l’intelligence. Il l’a confirmé en répondant à Mc Enro que s’il arrive à tenir sur ses jambes pendant cinq heures face un adversaire de 20 ans, c’est parce qu’il ne cesse pas de travailler.
Le célèbre animateur n’en revenait pas à tel point qu’il a donné beaucoup de temps d’antenne au vaincu qu’au vainqueur lequel n’a pas tari d’éloges sur Younes. C’est dire que ce jeune homme du tennis marocain fait honneur à son pays par son professionnalisme et son sérieux. Il fait aussi connaître notre pays à des gens qui ne le connaissent pas outre-atlantique comme Mac Enro qui lui dit a demandé de parler du Maroc et du tennis marocain. Si Younès El Aynaoui est rentré dans l’histoire avec Roddick, en réalisant le plus grand score de l’histoire de tennis, c’est le Maroc qui sera gravé dans les tablettes de Guinness.
Quel ambassadeur ferait autant de ce qu’a réalisé Younès El Aynaoui pour le Maroc ? Combien de jeunes seront épatés par ses exploits pour essayer d’imiter sa bravoure, sa persévérance et son humilité. ? C’est l’exemple que doit suivre le sportif sur les vertus du sport qui parfois sont malheureusement piétinés par des joueurs, des entraîneurs, voire des dirigeants.
C’est la leçon qu’il faut tirer du professionnalisme de Younès qui est sorti du court pour renter dans l’histoire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *