Hors-jeu : Négligence mortelle

Othmane Samade, un enfant de cinq ans et demi, est mort dans un accident de karting dû à une négligence stupide.
Cette tragédie s’est produite dimanche 13 janvier sur le circuit du village Go Kart (VGK) situé sur la route de Benslimane. Les parents du petit Othmane ont voulu lui faire plaisir en l’autorisant à conduire cet engin sous le contrôle du moniteur. Ce dernier après l’avoir accompagné pendant un tour l’a laissé seul aux commandes. Le drame s’est produit quand le petit a perdu le contrôle de karting pour aller s’écraser sur un arbre bordant le grillage du VGK. Il faut préciser de prime abord que le VGK est une société anonyme qui n’a pas d’attache avec les clubs sportifs dépendant de le comité national marocain de Karting.
Au moment de l’accident, la piste n’était pas protégée ni par une barrière, ni par des pneus comme il est strictement recommandé par le règlement. Ensuite et c’est le plus grave cet enfant ne devrait pas être autorisé à conduire cet engin puisqu’il ne répond pas à l’age minimum toléré de 7 ans. Le karting en question était puissant et a été transformé alors qu’il était non homologué. Pis encore, il n’était pas muni d’un réducteur de vitesse dûment télécommandé par le moniteur. Les employés l’ont divulgué à la gendarmerie alors que la direction avait formulé une autre version. Si le réducteur de vitesse était installé à bord du karting, le moniteur aurait pu éviter l’accident en le manipulant au moment où l’enfant avait perdu le contrôle de l’engin.
C’est vrai que le destin en a voulu autrement, mais il ne faut pas se cacher derrière cela pour justifier la mort d’un enfant et le chagrin d’une famille. On se demande quelle serait l’ampleur des dégâts s’il s’agissait d’une véritable course. C’est à juste titre que le comité national marocain de karting avait, il y a quelque temps, interdit aux responsables de VGK d’organiser une course en faisant appel à la force publique. Cet même comité vient de demander au ministère de la jeunesse et des sports de réglementer la location de karting de loisir. Les parents du défunt ont porté plainte contre la direction de VGK pour négligence mortelle. On les comprend et on partage leur douleur. Quant aux responsables du VGK, ils devraient assumer leur responsabilité pour que de telle tragédie ne se reproduise plus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *