Hors-jeu : Un milliard à 13 ans, 90 à dix-huit ans

Ce n’est pas un poisson d’avril. Près d’un million de dollars est le montant du contrat signé pat l’équipementier de sport NIKE avec un footballeur. Rien d’anormal, sauf qu’il ne s’agit ni d’un Zidane, ni d’un Ronaldo et encore moins d’un David Beckham. À 13 ans seulement, un prodige du football, en l’occurrence, Freddy Adu fait la «Une» des journaux cette semaine. Originaire du Ghana, cet enfant s’est déjà entraîné avec l’équipe nationale de l’Oncle Sam. De part son âge, équivalent à celui de plusieurs prétendants au diplôme des études primaires, Freddy est loin de pouvoir signer avec un club professionnel de football. Il va être couvé par les Etats-Unis en attendant de disputer sous leurs couleurs le Championnat du monde des moins de 17 ans organisé au mois d’août prochain en Finlande par la FIFA. Il paraît que c’est une merveille du ballon rond. Lundi dernier, le jeune prodige venu du pays d’Abedi Pelé a marqué un but pour la sélection des Etats-Unis contre le Costa Rica lors d’un match amical qui s’est terminé en faveur des américains sur le score de 3 buts à deux. Si les stars traditionnelles du football disposent d’un pied ou d’une tête magique, Freddy, lui est certainement né magicien. Il est probablement doté de pouvoirs surhumains pour que les responsables de la Fédération américaine et un équipementier de sport de la trempe de NIKE montrent tant d’intérêt à son égard. Encore faut-il rappeler que le montant susmentionné n’est qu’une estimation de la presse, car l’agent de l’équipementier de sport concerné s’est abstenu de déclarer la valeur exacte du montant du contrat. Plus encore. Celeste Alleyne, porte-parole de la compagnie a refusé de donner des détails à propos des termes du contrat. Il s’est juste contenté de dire qu’Adu est jeune et que la compagnie en était consciente. Le même porte-parole va ajouter ultérieurement, comme pour pimenter la nouvelle, que NIKE avait encore d’autres projets pour le jeune footballeur. Ces sous-entendus penchent vers la certitude que l’enfant de treize ans, que l’on qualifie déjà de JEUNE, promet monts et merveilles dans l’univers du ballon rond. Loin de toute tendance de nature cynique, cette information nous fait penser à nos milliers de jeunes talents qui attendent une occasion de manifester leur savoir faire inné jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de la retraite sans pour autant faire leurs preuves. Pour la majorité d’entre eux, la seule perspective de promotion est celle de se retrouver un de ces jours sous les couleurs d’une équipe évoluant en championnat amateur ou dans le meilleur des cas avoir une place avec une équipe en GNF II. Pitoyable n’est-ce pas ? Dans une autre discipline, pas aussi florissante chez nous, un jeune de seulement 18 ans vient de signer un contrat de plus de 90 millions de dollars, il y a seulement quelques jours avec la même compagnie d’équipements sportifs !! Il s’agit de la star du High school basketball, LeBron James. Supérieur à Michael Jordan et Kobe Bryant au même âge de l’avis des spécialistes du basket américain, LeBron se voit accueillir en NBA à bras ouverts. Mais peut-être que nous ne faisons qu’accepter généreusement d’être l’esclave de nos admirations.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *