Hors-jeu : Zadok l’émissaire

Hors-jeu : Zadok l’émissaire

Lors d’une réunion de l’Union Arabe de Football (UAF) tenue récemment au Caire, un journaliste marocain a été désigné membre de la commission de l’information auprès de l’UAF. La réunion a été consacrée à l’examen d’un certain nombre de questions à propos des compétitions footballistiques organisées par l’UAF. C’est notre confrère Said Zadok chef du service Sports à la première chaîne de télévision nationale TVM. Une information positivement répercutée par toute la presse sportive nationale. M. Zadok, commente le sport à la TVM depuis 1975. Sa voix est devenue très familière aux téléspectateurs marocains qui sont unanimes en ce qui concerne le professionnalisme et le savoir-faire de Zadok. Depuis les 9ème Jeux Méditerranéens organisés à Casablanca en 1983, à la coupe du monde de 1986 en passant par les JO de Los Angeles de 1984, où le Maroc allait ébahir le monde par les exploits de Said Aouita et de Nawal Moutawakkil. Au Mexique en 1986, lorsque Abderrazak Khairi bombardait les filets de l’équipe portugaise à Guadalajara, Zadok qui commentait le match en direct avait perdu la voix à force de joie. Il a dû être relayé par un autre confrère. Les Lions avaient réalisé un autre exploit au niveau africain et arabe. Ils sont les premiers à avoir franchi le premier tour et en tête du classement devant la Pologne et l’Angleterre. En 2003, c’est un professionnel plein de ressources qui a cumulé une longue et riche expérience. Désormais, un journaliste Marocain sera au coeur de la mêlée du grand organisme arabe de football. Quelqu’un qui connaît parfaitement le football marocain que beaucoup de nos confrères arabes traitent de façon négative parfois en méconnaissance de cause et parfois par pure jalousie. Ce qui induit en erreur le large public arabe qui s’intéresse à notre ballon rond. A tort ou à raison, certains médias donnent l’impression de vouloir saper la réputation de notre football, bien que le Maroc fût le premier pays à avoir honoré le football arabe. Le cas le plus illustrateur dans ce sens est celui d’Al Jazeera, la chaîne qatarie, suivie de très près par la presse égyptienne, toujours hostile contre le sport national en général. Les Lions de l’Atlas ont été les premiers à avoir participé dans une coupe du monde au Mexique en 1970. Une époque où certains pays qui se targuent aujourd’hui de l’ascension rapide de la compétition chez eux étaient encore en phase de découverte de ce que c’était le football. A coups de devises, l’importation de tout ce qui a trait au football, dont beaucoup de talents marocains, a fait bouger les choses dans ces pays frères. La désignation de Said Zadok au sein de ladite commission n’est pas fortuite. L’UAF profitera sans aucun doute du professionnalisme du chef de service des sports à la TVM. En revanche, le sport marocain disposera d’une source référence à la disposition des confrères arabes. Nul doute que Said sera à la hauteur. D’autant plus que ses semblables ne courent pas les couloirs de la télé nationale. La plupart des gens doués ont appris à l’être.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *