Ils n’ont pas fini de nous étonner

Ils n’ont pas fini de nous étonner

Lundi dernier, j’ai assisté à la cérémonie d’ouverture du Festival International du Film de Femmes de Salé qui est déjà à sa 9ème édition. Il se trouve que Salé a un maire tout neuf – vous avez compris la vanne? – et j’ai été vraiment curieux de le voir et surtout de l’entendre.

Ah ! J’ai oublié de vous dire que le nouveau patron élu de cette ville qui fait couler beaucoup d’encre, mais, paraît-il, plus aucune goutte d’alcool, du moins en vente légale, est un militant du PJD et néanmoins une personnalité très connue et même très appréciée dans cette cité. Alors, comme j’ai eu l’occasion de bien connaître son prédécesseur du RNI qui a toujours apporté un grand soutien à ce festival et à la culture en général, je voulais savoir ce qu’allait faire justement son successeur.

Et bien, il l’a dit et c’était très clair : non seulement il va continuer de soutenir cet événement aussi sympathique que subversif, mais il va aider, je le cite, «toutes les initiatives et toutes les actions à caractère culturel». J’ai applaudi et j’espère que ça sera le cas partout comme, par exemple, à Tétouan où on avait coupé les vivres à un certain festival …

A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *