Label marocanité : La diplomatie du nez

Label marocanité : La diplomatie du nez

Selon l’une des ses dépêches, WikiLeaks nous apprend que notre Bouteflika peut avoir des passages à vide. Et le moral dans les chaussettes au point d’en arriver à demander, explicitement s’il vous plaît, aux Américains de l’aider à «sauver la face» concernant la question du Sahara. Quel aveu! Bouteflika et la junte militaire se seraient trouvés donc dos au mur avec la proposition d’autonomie marocaine. Cela, même s’ils ne le reconnaîtront jamais, donne quitus la sagesse de la proposition. Si cette information a une part de véracité, ce qui est fort probable, il faut que nos responsables tiennent désormais compte du paramètre psychologique, voire psychiatrique. Nous sommes face au syndrome du « nif ». Ce fameux nez algérien plein de morgue. On peut donc lire tous les derniers soubresauts qu’à connus le dossier de nos provinces du Sud à la lumière de ce trait de caractère psychologique des ces Messieurs d’Algérie. L’affaire Aminatou Haïdar, Tamek, Mustapha Ould Selma, Gdim Izik sont autant d’épisodes dont le fil rouge serait la réaction et la stratégie du pouvoir algérien pour desserrer l’étau de l’atout marocain. Ainsi, on comprend mieux où mène la diplomatie du nez. Le grand Maghreb, pour le malheur de ses peuples, est bloqué parce que l’Algérie a peur d’une défaite diplomatique. Son obsession de leadership régional ravitaille donc toute la crispation qui met la Région dans l’impasse. La logomachie sur le principe d’autodétermination? Des peuples qui disposent d’eux-mêmes? Des boniments. Du vernis idéologique qui camoufle difficilement le plan hégémonique de l’Algérie. Le drame de notre voisin, je l’ai déjà dit ici-même, c’est qu’il est un Etat juvénile dirigé par des vieux hiérarques qui sont indisposés par le voisinage d’un des plus vieux Etats du monde dirigé par un jeune. Toutes les avancées que connaît le Maroc depuis une dizaine d’années contrarient les caciques algériens. Ce reversement les rend acariâtres. L’avenir de la Région et de ses peuples ne se résoudra pas avec la création d’un micro-Etat marionnette dirigé par des staliniens d’un autre âge. Jamais le peuple marocain ne se laissera amputer d’un membre de son corps. L’avenir de la Région est dans la création d’un grand ensemble avec les peuples marocain, algérien, tunisien, libyen et mauritanien. C’est le sens même de l’histoire. Et pour cela, il faut avoir des dirigeants qui pensent avec autre chose que le nez.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *