Lahlou et le chaos

Lahlou et le chaos

 Mais, justement, vendredi soir, alors que je suivais d’un œil curieux et d’une oreille distraite une émission à la télé dont il était l’invité, à un moment je suis littéralement tombé des nues.

A une question de Rachid qui faisait son show hebdo sur le tube de Daoudia qui fait fureur et qui fait fuir tous les esprits chastes et purs, notre chanteur des villes, jusque-là calme et mesuré, est sorti brusquement de ses gonds et a condamné sans jugement et sans réserve et la chanson et la chanteuse allant jusqu’à menacer sa petite fille qu’il chérit tant de fessée publique si jamais il la surprenait en train de l’écouter.

Je ne sais pas s’il a dit ça pour faire plaisir à notre Chef du Gouvernement auquel il a fait ce soir-là une déclaration d’amour en bonne et due forme, mais si j’étais à la place de M. Benkirane, je me désolidariserais très vite de ce violent papa pour ne pas avoir les défenseurs des droits de l’enfant sur le dos.

A demain

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *