Le luxe de le dire…

Le luxe de le dire…

En ces temps de surenchères électorales où l’on parle surtout de pauvreté, d’injustice, d’habitat insalubre, bref, de tous ces symptômes propres aux pays où parfois même les besoins primaires de certaines catégories sociales ont du mal à être satisfaits, quel plaisir de lire les derniers chiffres de l’Office des changes et qui mettent du baume à nos cœurs endoloris par tant de discours misérabilistes.

Pour vous mettre au parfum, sachez que pour le seul premier semestre de 2015, le Maroc a importé pas moins de 1 milliard de DH rien qu’en produits cosmétiques tels que maquillage et autres eaux de toilette qui sentent bon mais qui coûtent bonbon. Pour les vêtements de luxe importés durant la même période, le montant est quasiment similaire. Comme quoi, même surtaxés, les fringues chics ne font pas peur à ceux qui ont du fric. Et j’arrive aux bijoux, dont, bien entendu, les belles montres en or serties de diamants et autres.

Dans ce rayon, la facture est moindre car elle n’est que d’un petit demi-milliard de DH, ce qui est moins que rien. Mais, vous savez pourquoi c’est si faible ? Parce que, de retour d’un voyage, une bague avec un beau solitaire à votre doigt ou une Rolex – c’est juste un exemple – à votre poignet, personne ne verra que dalle. En tout cas, moi, entre la misère et la prospérité, vous avez deviné pour qui je vais voter.                                       

A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *