Le mot pour rire

Le mot pour rire

Moi pas lire…

Comme je n’ai fait que survoler le Siel de cette année, je vais dire 2 ou 3 mots sur ce pauvre événement qui n’apparaît qu’une fois par an. Je ne vais pas revenir sur les dernières éditions car, me dit-on, tout ça, c’est du passé. D’accord, mais maintenant que le salon a fermé ses portes, que les organisateurs ont fini de compter leurs visiteurs et les éditeurs, leurs rares lecteurs, je crois que c’est le moment ou jamais de se prendre la main, et, tous ensemble, de bien se tirer les oreilles, avec l’espoir de nous presser le citron et de trouver, enfin, une solution. Au fait, c’est bien les « hommes du livre » qui sont aux commandes ? Alors, au boulot, camarades !
A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *