Le mot pour rire

Le mot pour rire

On dira ce qu’on veut de ce match Maroc-Côte d’Ivoire, mais, vraiment, on l’a échappé belle. On a eu une chance inouïe. Je dis « on », parce qu’on était toutes et tous sur les charbons ardents. C’est vrai que les Ivoiriens sont de sacrés bons joueurs, et que les nôtres sont de satanés bagarreurs, mais je crois que c’est une force supranaturelle qui nous a sauvés de la catastrophe. Je dis « nous », mais en fait, moi, à part la tristesse que j’aurais pu avoir en cas de défaite, je ne risquais rien. Par contre, les autres, qui se reconnaîtront, on n’aurait pas donné cher de leur tête. Un jour, une amie m’a dit que notre pays n’est protégé que par ses Saints. A Marrakech, il y en a au moins 7. Sacré Gerets !
A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *