Le mot pour rire : A l écoute, coûte que coûte…

Le mot pour rire : A l écoute, coûte  que coûte…

Je savais que la presse marocaine avait fait un grand saut en avant, mais pas au point d’imaginer qu’elle puisse atteindre un jour un tel niveau de qualification. Je suis souvent béatement admiratif des superbes performances qu’arrivent à réaliser certains journaux nationaux. Je vais me limiter à un seul exemple : un de nos canards les plus lus, et, paraît-il, les plus écoutés, a réussi, quelques heures à peine après la fin d’une audience hyper fermée et hyper confidentielle, à nous rapporter, à la virgule près, toutes les minutes d’une instruction judiciaire d’une affaire pour le moins très sensible. Comment ont-ils fait ? Allez savoir ! Je crois que l’ère des scoops est révolue, et a cédé la place à l’ère du « scoubbi » !
A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *