Le mot pour rire: Ascension bloquée

Le mot pour rire: Ascension bloquée

Avant de commencer ce billet, j’aimerais vous préciser que je n’ai fait aucune recherche documentaire ou autre sur le sujet que je vais aborder, parce que je voudrais vous donner mon avis personnel, tel que je le ressens, donc sans aucune prétention ni académique ni objective.

Il s‘agit de cette histoire que je trouve bizarre d’interdire aux enseignants de poursuivre des études tout en maintenant leur poste. Autrement dit, s’ils veulent augmenter leur QI, ils doivent s’inscrire au chômage.

Franchement, je n’arrive pas à comprendre pourquoi un professeur n’aurait pas le droit de retourner à la fac pour décrocher un diplôme supérieur, ce qui, je suppose, lui permettrait de bénéficier d’une promotion, et pourquoi on l’empêcherait, s’il en a envie, d’améliorer ses connaissances et sa formation, chose qu’il pourrait mettre, après, au service de ses étudiants.

Et dire que le mot d’ordre d’aujourd’hui c’est de résoudre la grande équation si compliquée de la (non) qualité de l’enseignement. Si c’est comme cela qu’ils ont l’intention de s’y prendre, les cancres ont encore de bons jours devant eux.
A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *