Le mot pour rire : Bravo, cumulard !

Le mot pour rire : Bravo, cumulard !

Je crois que j’ai titillé ici même plusieurs fois notre grand manitou de Fès qui cumulait 3 fonctions hautement importantes : d’abord, grand maire de notre capitale spirituelle, ensuite, big boss du plus vieux parti du pays, et enfin grand patron du syndicat ouvrier de ce même parti. Mais tout ça, c’était avant, ou plus précisément, jusqu’à il y a 3 jours. Aujourd’hui, Moustache 1er (Moustache 2, c’est son confrère de la rose) n’a plus que 2 responsabilités, puisqu’il a décidé, sûrement après un effort surhumain mais louable, de tenir sa promesse et de céder son poste à la tête de son syndicat à un de ses collègues qui ne va pas le remplacer tout de suite – il ne faut pas exagérer non plus – mais qui se contentera de diriger «d’une manière collégiale»  la corporation «en attendant le prochain congrès». En attendant, on ne nous dit pas quand aura lieu exactement ce congrès ni si l’ex-patron fait partie ou non de cette direction «collégiale».  Oui, c’est vrai, on ne peut pas avoir et savoir tout en même temps.
A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *