Le mot pour rire: C’est la faute à Blatter

Le mot pour rire: C’est la faute à Blatter

Nos hommes et nos femmes politiques ont un talent si fou que ça aurait donné une inspiration infinie à nos humoristes qui, ces temps-ci, me paraissent plutôt tristes. Je vais vous parler d’autre chose qui a quand même quelque chose à voir avec notre histoire.

J’ai un pote belge qui est, entre autres, romancier, éditeur et humaniste et qui a publié un livre il y a 4 ans titré : «Patrick Lowie est pour l’interdiction de la raclette suisse en Belgique », ce qui lui avait valu bien des remontrances de la part des Helvètes. Il en aura d’autres par la suite. Quel rapport avec la choucroute ? 

Justement, c’est de raclette et de suisses qu’il s’agit. En effet, le bien nommé Ouzine a fait ce week-end une déclaration absolument inouïe: il n’est pour rien dans l’affaire du glissant terrain, et que, je le cite, ce n’est pas lui «l’inventeur de la raclette, mais c’est la Fifa». 

En foot, je crois qu’on appelle ça : «botter en touche». Sans vouloir faire un mauvais jeu de mots, je crois que certains feraient bien d’y rester.
A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *