Le mot pour rire : Echecs et maths…

Le mot pour rire : Echecs et maths…

D’après vous, de quoi je vais vous parler aujourd’hui ? Bien sûr, du départ définitif et expéditif de Gerets le super fautif. Le peuple l’a hué, l’a décrié et a ordonné de le mettre dehors, poches vides et poings liés, voilà, c’est enfin fait. Vive la démocratie de la foule ! Personne ne sait comment les choses se sont négociées, mais ce que personne ne sait non plus, c’est combien tout ça  a coûté au… peuple ? En effet, comme c’est lui qui a décidé de rompre le contrat, c’est lui forcément qui passera à la caisse. Je ne suis pas très fort en calcul, mais je suis sûr que l’addition sera corsée. Il y a un proverbe chez nous qui dit : « Lafdouli b’choukartou ». Alors, sortez vos portefeuilles, et pas un mot de plus ! Au fait, qui sera le prochain… Gerets ?
A demain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *