Le mot pour rire : Il pleut des milliards…

Le mot pour rire : Il pleut des milliards…

Au Maroc, la pluie est un déclencheur d’émotions très fort. Il suffit qu’une goutte tombe, ou ne tombe pas, et c’est une tempête  de commentaires qui se déclenche. Nous sommes, tour à tour, heureux que ça tombe, malheureux que ça ne tombe pas assez, impatients que ça s’arrête pour que ça sèche, et sur les charbons ardents pour que ça retombe de nouveau. Et c’est comme ça à chaque fois. Il faut dire que la plupart de nos concitoyens, y compris les plus modernes et les plus érudits, croient dur comme fer qu’il suffit de prier pour que la richesse nous tombe du ciel. J’en doute fort car ça n’a jamais marché pour moi. D’ailleurs quand j’ai lu hier que le magazine américain Forbes a annoncé que sur les 1.426 milliardaires, en dollars bien sûr, que compte la planète cette année, il y a 3 Marocains, je me suis dit que j’aurais bien aimé qu’ils me disent comment ils ont fait. En tout cas, si jamais ils me racontaient que c’est grâce aux « omras » qu’ils s’offrent tous les ans qu’ils sont devenus pleins aux as, je les traiterais de sacrés menteurs.
A demain

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *